Double-ligne jaune : Quand le policier peut-il sortir son carnet ?

Vous garez votre voiture sur une double-ligne jaune et des policiers rappliquent et vous verbalisent. Ou encore : vous garez votre voiture sur une double-ligne jaune, à peine visible ou pas visible pour un sou. Des policiers rappliquent et vous verbalisent… malgré tout. Pourquoi ont-ils raisons de sortir le carnet ?

Le propriétaire de cette voiture risque une contravention, malgré l’absence de marquage de la double-ligne jaune

Pas de panneaux de signalisation, pas de contravention. A première vue, c’est ce que l’on pourrait croire et on se laisse tenter par un espace inespéré de parking qui vous tend les bras et, qui plus, est gratuit… Vous êtes totalement dans le faux !

Même en l’absence de signes ou de panneaux de signalisation, un policier peut, voire doit, vous verbaliser. C’est en quelque sorte l’interprétation que l’on pourrait donner à un incident qui s’est produit à la mi-journée de jeudi dans une ruelle à Port-Louis et impliquant un automobiliste et des policiers .

Les faits sont les suivants : l’automobiliste avait garé sa voiture sur un espace sur lequel les marquages de la double ligne jaune avaient été couverts par de l’asphalte fraîche.  Des policiers l’ont verbalisé. Malgré les explications du principal concerné, qui arguait que les lignes jaunes n’étaient pas visibles, les policiers n’ont pas bronché. Le premier nommé est finalement rentré chez lui avec une contravention en poche.

Nous avons sollicité l’éclairage d’un officier de police pour en savoir plus. Il nous a laissé entendre que selon les procédures, la police doit servir un PV au chauffeur de la voiture garée dans un endroit interdit. Et ce malgré l’absence, visible de la double ligne jaune. « Dans le cas qui nous intéresse, il est vrai qu’il n’y avait pas de marquage de la route à cet endroit. Mais il nous faut respecter la procédure, qui veut que nous verbalisons les contrevenants qui sont garés sur des lignes jaunes, visibles ou pas.  »

On peut voir sur ce document que les marquages, indiquant la double-ligne jaune, ne sont pas visibles.

Il nous dira cependant que si en Cour l’automobiliste peut apporter la preuve que les panneaux de signalisation ou le marquage n’étaient pas visibles, le Magistrat peut rayer l’affaire.

Absence de panneaux de signalisation

Ce sont ces mêmes procédures qui sont appliquées en l’absence de panneaux de signalisation. Aux Casernes centrales, on affirme en effet que dans le cas où une voiture entre dans un sens interdit, à titre d’exemple, le chauffeur est pris en contravention, même en l’absence d’un panneau.

« Une double ligne jaune est tracée pour indiquer une interdiction de stationnement. La police est là pour faire son travail et veiller à ce qu’on respecte et verbalise les contrevenants. Dans le cas que vous évoquez, c’est à la Cour de décider si l’automobiliste était de bonne foi ou non. Le travail de la police s’arrête au moment où le chauffeur est verbalisé », laisse-t-on entendre du côté de la Police Press Office.

La leçon que devra retenir le malheureux automobiliste : ne jamais garer son véhicule à tout-va… ligne jaune visible ou pas.

Double-ligne jaune : quand le policier peut-il sortir son carnet ?

Plus de trente ans d’expérience dans la presse. Il est le bras droit de Krsna Coopoosamy et occupe le poste de Rédacteur en Chef-adjoint. Il aime le sport, la lecture et le cinéma.