Des facilités de VIP pour Sobrinho dépourvues de justificatifs

Des facilités de VIP pour Sobrinho dépourvues de justificatifs
Appelé dans le box des témoins, Ackbar Rama (au centre), un des membres du personnel, affectés au bureau de la présidence sous l’ère d’Ameenah Gurib-Fakim a été confronté à plusieurs demandes des facilités au VIP Lounge et de parking à l’aéroport de Plaisance.

Plusieurs demandes de facilités de VIP pour l’homme d’affaire angolais, Alvaro Sobrinho et ses proches, ainsi que pour de responsables du Planet Earth Institute (PEI), entre octobre 2015 et  février 2017, sont dépourvues de justificatifs («supporting documents»). C’est ce qui a été révélé lors de l’audition d’Ackbar Rama devant la commission Caunhye, ce jeudi 15 novembre.

Appelé dans le box des témoins, Ackbar Rama, un des membres du personnel, affectés au bureau de la présidence sous l’ère d’Ameenah Gurib-Fakim a été confronté à plusieurs demandes des facilités au VIP Lounge et de parking à l’aéroport de Plaisance. La première demande en faveur d’Alvaro Sobrinho et de José Pinto par courrier électronique date du 6 octobre 2015 ; la 2e demande remonte au 30 octobre 2015 en faveur de Sobrinho et de Katrina Kulens…et la liste s’allonge.

Interrogé par le président de la commission, le juge Asraf Caunhye, Ackbar Rama a confirmé que toutes les demandes sont formulées par Dass Appadu, secrétaire à la présidence par voie électronique. Il est établi qu’une des demandes de facilités de VIP, en date du 16 novembre 2016, a été signée par Mme Bheenick qui a succédé à Dass Appadu après son transfert de la State House. Mention a, également, été faite d’une demande formulée par Mauricio Fernandes, un des principaux dirigeants du PEI  pour des facilités de VIP par e-mail à Dass Appadu, cela en dépit de son transfert le 2 novembre 2016. Deux autres courriers électroniques en dates du 1er décembre 2016 pour des demandes des facilités d’Ackbar Rama, un des membres du personnel, affectés au bureau de la présidence portent la signature d’Ameenah Gurib-Fakim, alors présidente de la République.

Cette dernière, absente à l’audition du jour, a présenté des excuses. Les travaux de la commission ont été ajournés au 5 décembre.

Des facilités de VIP pour Sobrinho dépourvues de justificatifs

 

Journaliste comptant plus de 33 années d’expérience dans la presse écrite à Maurice. Responsable du Desk politique à Inside News. Passionné de lecture, de la musique et des réseaux sociaux.