Chiens errants : 400 plaintes enregistrées par mois

Chiens errants : 400 plaintes enregistrées par mois
Maurice a un des taux de population canine les plus élevés au monde avec plus de 300 000 chiens.

Les chiens sont généralement les animaux domestiqués, car ils sont considérés comme le meilleur ami de l’homme. A Maurice, notre amour pour les chiens est indiscutable. D’ailleurs. il se trouve que Maurice a un des taux de population canine les plus élevés au monde avec plus de 300 000 chiens. Toutefois, parmi se trouvent 80 000 chiens errants. N’ayant nulle part où aller, ils sont prêts à tout pour survivre, envahir les places publiques, les grandes surfaces, les restaurants, les plages pour s’abriter et à renverser les poubelles pour trouver quelque chose à manger! Mais cela,par la même occasion, nuit à la tranquillité de certains habitants et des touristes. Selon la Mauritius Society for Animal Society (MSAW), 400 plaintes sont enregistrées par mois. Que faut-il faire? Quelques explications avec Christina Kalloo, Animal Control and Enforcement Officer à la MSAW.

400 plaintes par mois

En 2013, une étude avait montré que la population canine à Maurice s’élevait à 300 000 dont 80 000 chiens errants. Mais depuis on voit que ce nombre s’est multiplié au fil des années avec environ 400 plaintes en moyenne sont enregistrées par mois nous révèle, Christina Kalloo. Pourtant le MSAW a mené plusieurs campagnes de sensibilisation, stérilisation et de ramassage de chiens. D’ailleurs, de janvier à mai 2018, la MSAW a effectué 1 294 interventions à travers le pays et a capturé 14 771 chiens errants.

Des propriétaires irresponsables qui rendent la tâche difficile..

Toutefois, Christina Kalloo concède que la raison derrière le nombre grandissant de chiens errants est l’irresponsabilité des propriétaires. Il n’y a point de coopération de la part de ces derniers en dépit d’un service de stérilisation offert gratuitement au public. «Il y a toujours des propriétaires irresponsables qui laissent errer leurs chiens qui peuvent attaquer des passants, causer des accidents et même être une menace pour l’environnement. Malgré nos tentatives de convaincre les gens de faire stériliser leurs chiens et chats et nos campagnes de sensibilisation, il y en a toujours ceux qui préfèrent abandonner des chiens, des chiots/chatons dans des champs de cannes, en bordure de route ou sur des terrains en friche dans des sacs en plastique ou dans des boites en carton. Certaines personnes ne se donnent pas la peine de les emmener pour les faire stériliser, et ce même si la MSAW offre ce service ainsi que l’enregistrement gratuitement», nous fait part l’Animal Control and Enforcement Officer.

Attention!…Rs 15 000 d’amende et 6 mois d’emprisonnement…ça vaut le coup?

Par ailleurs, elle souligne que selon l’Animal Welfare Act, les propriétaires encourent une amende de Rs 15 000 et une peine n’excédant pas six mois, s’ils laissent trainer leurs chiens, car cela constitue une forme de maltraitance. Ainsi, les propriétaires de chiens domestiques ont pour rôle de :

  • De s’assurer que son animal reste dans sa cour qui est bien clôturée
  • Que l’animal ait un toit, à manger et à boire
  • Des visites régulières chez un vétérinaire
  • Promenade tous les jours en laisse en vue de socialiser l’animal à son environnement (pour éviter les aboiements excessifs etc)
  • L’enregistrement de l’animal
  • Stériliser l’animal à partir de six mois pour éviter des portées non-désirées
  • Le plus important, c’est le temps. Si vous n’avez pas de temps pour vous en occuper, mieux vaut ne pas avoir un animal.

Stérilisez vos animaux…c’est gratuit!!

Cependant, au sein de la MSAW, la lutte pour combattre la surpopulation canine continuera. Christina Kalloo tient une nouvelle fois à faire appel aux propriétaires de chiens de témoigner leur solidarité et coopération envers la MSAW. «Nous faisons également des campagnes de conscientisation à travers l’île. Nous organisons des activités ainsi que des causeries pour aider la population surtout les jeunes à comprendre leur responsabilité envers leur animal domestique et ainsi changer la mentalité pour pouvoir réduire le nombre de chiens errants. La MSAW organise une série d’activités chaque année pour pouvoir atteindre nos objectifs: continuer de réduire le nombre de chiens errants et promouvoir le bien-être de l’animal», souligne-t-elle.

De plus, l’Animal Control and Enforcement Officer soutient que la MSAW continue de travailler en collaboration avec le ministère de l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire afin d’améliorer les solutions existantes et d’en trouver d’autres et pour renforcir la loi.

Chiens errants : 400 plaintes enregistrées par mois

Licence en journalisme, spécialisée dans les médias numériques, de l’Université de Maurice. Spécialité: dossiers et actualité générale.