Centre hospitalier : Un contrat de 4 millions alloué à Mauriclean

Centre hospitalier : Un contrat de 4 millions alloué à Mauriclean
Nos centres hospitaliers sont dans un piteux état, avec des toilettes qui sont la plupart impraticables.

On dit souvent que la propreté est la source même d’une bonne santé. Or, il se trouve que nos centres hospitaliers sont dans un piteux état, avec des toilettes qui sont la plupart impraticables.

Il y a une phrase qui vient souvent sur les lèvres des patients des hôpitaux civiles : « Si ou malade, ou ale lopital, ou pli malade avec letat nou banes lopitals » ! Peut-on changer la donne ?

Cette question a été soulevée par le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval le mardi 13 novembre. Il déplorait le manque d’hygiène qui prévaut dans les salles ainsi que les toilettes de nos hôpitaux. Dans sa réponse, le ministre de la santé a fait savoir qu’il était au courant de cette situation et a assuré que son ministère travaille d’arrache-pied pour remédier à la situation et ainsi, procéder à la réorganisation du service.

Contacté par Inside News, un officier du ministère a fait comprendre que le contrat pour le nettoyage est octroyé à une compagnie, en passant par un ‘tendering process’, sur un ‘yearly basis’. Et pour 2018, c’est l’entreprise Mauriclean qui a décroché le contrat pour le nettoyage des toilettes et les salles de bain. La somme que débourse l’Etat : Rs 3 à 4 millions, confie notre source. On a tenté en vain d’être en contact avec la compagnie en question.  Selon un document du Budget 2018/2019, on apprend que le ministère emploie 1 951 Attendants (Hospital Services).

Dans le clan du PMSD, on se targue que c’est suite à la Private Notice Question de Xavier-Luc Duval, l’entrée principale du Centre de dialyse de l’hôpital du nord a été complètement nettoyée. Kushal Lobine, le porte-parole des Bleus avance cependant que « c’est chagrinant qu’à chaque fois, il faut attendre un PNQ pour voir les choses avancer ». Par contre, il nous confie que la PNQ de XLD « n’est pas une question politique-politicaille, mais de l’intérêt nationale » !       

Pour le dirigeant du PMSD, « il faut rendre les clauses des contrats alloués publiques pour que la population puisse savoir qui sont les responsables. On parle la du bien-être de la nation. Si bizin pren sanction, pourkoi pa »! Cependant, le porte-parole lance un appel aux citoyens pour qu’ils utilisent les facilités dans des hôpitaux, à bon escient.

Centre hospitalier : Un contrat de 4 millions alloué à Mauriclean

Quatre années d’expérience comme journaliste. Il garde un oeil sur les politiques et tous ce qui se passe dans le giron politique. Sa passion : le football, la lecture et la musique