Affaires League Of Legends et Artax ajournées pour l’année prochaine

Affaires League Of Legends et Artax ajournées pour l'année prochaine
Amar Sewdyal et Preetam Daby devront patienter davantage

Les enquêtes sur les cas de dopage des coursiers League Of Legends et Artax se sont tenues ce lundi 3 décembre. Mais elles ont été ajournées pour l’année prochaine. Cela en raison de l’absence de Jean Marc Halbwachs. Ce dernier est actuellement en Afrique du Sud ou il doit subir une opération. Il ne sera pas de retour avant la fin de cette année. Il faut dire que le ‘clerk of the course’, dans les deux cas en question, aura à venir témoigner.

League Of Legends

Me Arasen Kallee, avocat de Preetam Daby, qui voulait avoir le transcript de l’enquête en écrit, a essuyé un refus du board. Mais on lui a fait comprendre qu’il pourrait être remis le transcript en audio s’il le voulait.

Quelques personnes ont été interrogées ce matin. Parmi, Jean Gerard Antoinette (Maréchale Férrant), James Fidèle (Chef Palefrenier chez P.Daby) et Sanraj Damadarsing (Chef de la Sécurité de Club).

Rien de très concluant sur les dires du Maréchale Férrant. Par contre, l’homme de loi a voulu en savoir davantage sur le boxe numéro 2 au sein du yard de Preetam Daby notamment la porte. James Fidèle a expliqué les difficultés encourant pour ouvrir cette porte. ll faut dire que cette porte (sur la photo) possède un grillage.

Preetam Daby aurait rapporté le problème à Jean Marc Halwachs et à Damadarsing. Selon l’entraineur, la partie haut comporte le cadenas du MTC alors que celle du bas c’est celui du palefrenier.  Il a avancé que pour quelqu’un puisse ‘tampered’ avec le cheval, retirant le cadenas du bas n’est pas nécessaire. Le coupable aurait bien pu déverrouiller le cadenas de la sécurité du club et injecter le produit au cheval League Of Legends. John Zucal devait demandé à l’avocat s’il insinué que Damardarsing aurait pu dopé le cheval. Ce à quoi, Me Kallee rétorqua qu’il avait une possibilité vu que précédémment il avait pu ouvrir la porte sans trop de difficultés. Il a notamment mis en avant la disparition des images du 9, 10 et 11 juin et le fait que le chef de la sécurité avait demandé l’enregistrement des jours spécifiques uniquement.

Les Racing Stewards ont dû ajourner l’affaire après que Me Arsen Kallee ait demandé à poser des questions à Jean Marc Halbwachs. Comme dit plus haut, l’officiel du MTC n’est pas au pays actuellement.

Artax

L’enquête débuta avec plusieurs minutes de retard. D’emblée, John Zucal informa Me Nilkant Dulloo, représentant les intérêts d’Amar Sewdyal, que Hugues Maigrot pouvait bien siéger sur le board. On se souvient que l’avocat avait contesté la présence de l’ex-entraîneur, estimant qu’il pouvait avoir un ‘element of bias’. Après avoir cherché un avis légal, le board a rejeté la contestation.

Amar Sewdyal a raconté son parcours dans le domaine jusqu’ici et a expliqué le jour ou cette affaire a éclaté. C’est ainsi que deux témoins ont fait surface. Jean Marc Halbwachs et le Stephane de Chalein lui-même. L’homme de loi a arguait qu’il était ‘duty bound’ de poser des questions au Chief Stipe, car il avait été mis au courant de cette affaire après que celle-ci soit rapportée. Si le Stephane de Chalein a répondu aux questions de Me Dulloo après une dizaine de minutes de réflexions, cela n’a pas pu se faire pour Jean Marc Halbwachs – pour les raisons qu’on connait. C’est ainsi que le comité a ajourné cette enquête pour janvier de l’année prochaine.

A noter que Me Nilkant Dulloo voulait que Me Roobesh Ramanjhooloo ‘take over the case’ mais cela n’a pu se faire avec l’insistance du board pour que Me Dulloo continue lui-même les ‘proceedings’.

Affaires League Of Legends et Artax ajournées pour l’année prochaine

Jeune et dévoué, il compte trois ans d’expérience dans le domaine journalistique. S’il s’occupe du sport en général, il est spécialisé dans les courses hippiques. Fans de la chanson bollywoodienne, il est passioné de cuisine.