Affaire Ouzo: Amende de Rs 30 000 pour Rameshwar Gujadhur

Affaire Ouzo: Amende de Rs 30 000 pour Rameshwar Gujadhur
Ouzo pourra courir lors du week-end international

C’est un mardi très animé qu’on a eu dans la salle des Commissaires. Plusieurs enquêtes se sont tenues dont celle de l’affaire Ouzo. Étaient présents dans le cadre de cette enquête, l’entraîneur Rameshwar Gujadhur, son fils Subiraj Gujadhur (Assistant-entraîneur), Dario Basset Rouge (Stable supervisor), Dany Sadrien (palefrenier d’Ouzo) et Avinash (Chef palefrenier). Après avoir écouté les explications des personnes concernées, l’entraîneur Rameshwar Gujadhur a écopé d’une amende de Rs 30 000. Cela pour n’avoir pas pris les dispositions nécessaires afin d’éviter une telle chose.

Il faut dire que la substance décelée sur le coursier Ouzo n’est pas interdite contrairement aux autres cas (Maxamore, Aspara, League Of Legends, Gameloft, Artax) mais ne doit pas être dans le système du cheval à l’apparition du programme officiel. L’assistant-entraîneur, Subiraj Gujadhur, est catégorique sur le sujet. L’acépromazine n’a jamais été utilisé dans son yard. Afin de prévenir d’autres cas, il dit qu’il a enclenché les démarches pour faire installer des caméras de surveillance et de mettre des ‘fencing’ ou il est nécessaire. Questionné par le board, le palefrenier du cheval, Dany Sadrien a également dit ne pas savoir comment ce produit est arrivé dans le système de son coursier.

Plaidant non-coupable, l’entraîneur Rameshwar Gujadhur a toutefois été sanctionné d’une amende sous le rule of racing 202 (2). Son ‘clean record’ a pesé dans la balance également à l’heure de la décision des Racing Stewards.

Autres enquêtes

Akshay Balloo a une fois de plus été suspendu. Il a trouvé coupable d’avoir causé une interférence alors qu’il pilotait Seven League Boots dans la 5e course. Son action a gêné Sea King mais surtout I Travel Light. Le Mauricien prend deux semaines pour cette faute. Cette suspension est à purger en même temps que celle d’une journée qu’il a écopée samedi, sur Badawee.

Simon Jones a dû s’expliquer sur la performance de Night Chapel. L’entraîneur a avoué que ses membres n’ont pas ‘support the horse’ et qu’il est d’avis que le cheval s’exprime mieux sur sprint. Ses explications ont été notées.

De son côté, Pravesh Horil a été averti qu’il doit rester joignable à l’heure de la ‘declaration’ jeudi. Cela après qu’il a accepté deux montes dans la même épreuve, soit Bypass et Lucky At Last. Ce dernier n’a finalement pas couru après que l’entraîneur Shirish Narang a pris connaissance de l’engagement du cavalier sur le pensionnaire de l’établissement Rousset.

Par ailleurs, les Commissaires de Courses n’ont pas pris de sanction à l’encontre de Reaz Hoolash pour sa monte sur Indian Tractor. Le board a été satisfait de ses explications.

Affaire Ouzo: Amende de Rs 30 000 pour Rameshwar Gujadhur

Jeune et dévoué, il compte trois ans d’expérience dans le domaine journalistique. S’il s’occupe du sport en général, il est spécialisé dans les courses hippiques. Fans de la chanson bollywoodienne, il est passioné de cuisine.