VIH : bientôt une loi pour la réhabilitation des toxicomanes

Plusieurs recommandations étaient à l’agenda lors de la réunion du High Level Drugs and HIV Council présidée par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, avec différents ministères et parties concernées, hier, mercredi 5 octobre, au bâtiment du Trésor.

Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a évoqué directives de la Commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, qui ont été appliquées à presque 80 pourcent.
Parmi, le Drug Offenders Administrative Panel (DOAP), en phase d’étude à la Stade Law Office (SLO), qui permettra aux toxicomanes, trouvés en possession de drogue et qui sont arrêtés par la police, d’avoir une chance de réhabilitation au lieu de faire face à des procès, a annoncé le ministre de la Santé.

Kailesh Jagutpal a annoncé qu’un nouveau plan d’action sera mis en place pour accompagner ceux qui ont contracté le virus du VIH. Concernant les risques de contamination du VIH chez les toxicomanes, le ministre de la Santé a expliqué que le High Level Drugs and HIV Council s’est aussi penché sur les recommandations internationales. Des seringues seront mises à la disposition des toxicomanes pour éliminer les risques de contamination.

VIH : bientôt une loi pour la réhabilitation des toxicomanes

Exit mobile version