Actualités

Trois ans au pouvoir : le gouvernement de Pravind Jugnauth ne chôme pas !

8 novembre 2019. L’alliance électorale de Pravind Jugnauth, sous le nom de l’Alliance Morisien, avait remporté haut la main les législatives du 7 novembre 2019 trois ans de cela, jour pour jour. Le temps pour Wazaa FM de faire un constat du bilan de son gouvernement, à mi-mandat.

Le gouvernement a connu une situation qui n’était pas facile, on doit l’admettre, avec l’émergence de la pandémie de la Covid-19 en début de 2020. Soit quelques mois après son arrivée aux affaires. Mais le gouvernement Jugnauth a su gérer cette crise sanitaire, tout à la fois en protégeant la santé publique mais aussi en venant de l’avant avec des mesures pour soulager plusieurs secteurs de l’économie malgré le contexte socio-économique difficile.

Il y a eu notamment l’introduction à la fois du Self Employed Assistance Scheme (SEAS), du Wage Assistance Scheme (WAS) et du Covid-19 Solidarity Fund. Au total, 27 mesures de soutien ont été annoncé par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, pour soutenir l’économie. Dans cette même situation de crise sanitaire et économique, la Banque de Maurice avait institué la Mauritius Investment Corporation Ltd en juin 2020. L’objectif était de surtout s’assurer une croissance de la richesse de la nation mauricienne.

Et comment ne pas oublier la démarche du gouvernement de venir de l’avant avec un mécanisme de paiement de la pension à domicile pour les personnes âgées. Toujours dans le contexte de la Covid-19, plusieurs équipements médicaux, tels que des masques et des vaccins anti-Covid, ont été procuré par le gouvernement pour contenir la maladie. Cette action, malgré tout, avait subi des critiques de l’opposition.

Pendant ces trois ans au pouvoir, on ne peut dire que le gouvernement a chômé, en dépit de la crise. Plusieurs projets d’infrastructures ont été lancé. Parmi, l’on retiendra surtout l’extension du Metro Express jusqu’à Curepipe. Il y a aussi la construction de l’échangeur de Dowlut à Phoenix, qui est opérationnel depuis décembre 2021. Des travaux qui ont nécessité de investissements d’environ Rs 280 millions. Ce projet majeur s’inscrit dans le cadre du ‘Road Decongestion Programme ‘.

Toujours pour ce qui est des projets ambitieux, il y a la concrétisation du Victoria Urban Terminal de Port-Louis. Ce projet, au coût de Rs 2 milliards, est la nouvelle attraction de la capitale. Un bijou au cœur de Port-Louis, qui a su gardé son cachet historique avec la restauration de l’ancien bâtiment abritant la NTA.

Et le gouvernement ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Un projet similaire verra le jour dans un futur proche, soit à Vacoas et à Curepipe. D’ailleurs nous apprenons qu’un exercice d’appel d’offres est en cour pour celui de Curepipe.

Et dans tous ces projets majeurs, il a aussi la fameuse promesse électorale de la révision à la hausse de la pension de vieillesse, à Rs 13 500, qui prend forme. Actuellement, les personnes âgées touchent entre Rs 9 000 et Rs 11 000 mensuellement. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, insiste pour dire qu’une autre augmentation est en vue d’ici 2024, malgré le contexte difficile.

Si l’on se concentre sur la volonté du gouvernement à faire avancer le pays, la prédiction d’une croissance économique paraît bel et bien réelle. Il faut juste qu’il y a le support de toutes les parties concernées, de toute la population mauricienne, comme le rappel souvent le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Trois ans au pouvoir : la machinerie gouvernementale en marche vers la relance

Related Posts

1 of 1,653