ActualitésFeatured

Trafic de haschich : 25 ans de prison selon les sections 2 et 30 de la Dangerous Drugs Act

Récemment, nous avons été témoins de plusieurs saisies de drogues à travers le pays. Pas plus tard que la semaine dernière, soit le vendredi 4 novembre, le Special Striking Team sous la supervision de l’assistant surintendant Ashik Jagai, a arrêté l’activiste Bruneau Laurette. 46 kilos de haschich estimés à plus de Rs231 millions ont été découverts dans sa voiture à Petit-Verger, Saint-Pierre.

Dans ce contexte, que dit la loi si une personne est retrouvée coupable sous la Dangerous Drugs Act par le magistrat ? Au cours de son intervention à Wazaa FM, l’homme de loi, Me Assad Peeroo, a fait ressortir que selon les sections 2 et 30 sous la Dangerous Drugs Act, si une personne est reconnue coupable pour trafic de haschich, il risque une peine d’emprisonnement maximal de 25 ans et une amende ne dépassant pas un million de roupies.

Me Assad Peeroo souligne que la section 2 sous la Dangerous Drugs Act, explique clairement que le haschich provienne de la résine du cannabis. D’autre part, la section 30 stipule une liste des offenses liées au trafic de drogue notamment, le financement de l’importation et l’exportation de haschich, la procuration de cette drogue, et sa transformation, entre autres. De plus, l’homme de loi avance que le trafic de haschich est une offense très grave. Chaque cas est jugé selon les faits et les évidences.

Trafic de haschich : 25 ans de prison selon les sections 2 et 30 de la Dangerous Drugs Act

Related Posts

1 of 2,156