Actualités

Suite aux pluies diluviennes: Gobin promet tout son soutien aux planteurs de pommes de terre

Suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays, en avril dernier, le ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire, Maneesh Gobin a promis tout son soutien aux planteurs de pommes de terres qui ont été durement affectés. C’était lors d’une site visit dans la région de la Marie, considérée comme le «grenier de Maurice», hier mercredi 4 août.

«Nou finn gagn deliz sans precedent. Tout semences finn lave. Se sa la dure realite. Zot finn bizin replanter. Kan pe fer rekolte, pomme de terre finn pourri…», affirme Maneesh Gobin lors de cette visite des lieux. Ainsi, il a visité la plantation d’un planteur de la région, Mahen Ramgoolam, qui est le vice-président de l’ADMA ( Agricultural Development and Marketing Association, ndlr).
Le ministre Gobin souligne que le but de sa visite s’inscrit dans une perspective de faire un constat de visu des conséquences de grosses pluies qui se sont abattues sur le pays en mars et avril cette année.


Il s’est aussi montré très attentif aux difficultés auxquelles sont confrontés les planteurs de cette région, notamment le stockage en chambre froide et le manque d’un bâtiment.
«J’ai reçu une lettre de l’ADMA par rapport à leur requête. Il y a un problème de stockage et de cold room. Pour ce qui est de leur demande pour qu’un bâtiment soit mis à la disposition de l’ADMA, une visite y est prévue, aujourd’hui. Il y a un bâtiment qui nous appartient, mais qui n’est pas utilisé. Je tiens à rassurer l’ADMA qui a déjà un track record. ADMA finn fer so preuve», souligne Maneesh Gobin.
Selon nos renseignements à l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire, il est établi que l’impact des pluies torrentielles sur la production de pommes de terres dans la région du Plateau Central.
Les effets des fortes pluies sur la pomme de terre sont établis comme suit: des dommages aux cultures sont de 30 à 90 % dans toutes les localités.
La majorité des champs de pommes de terre qui ont été inondés lors des pluies torrentielles (2,94 hectares) sont restés sous l’eau pendant plusieurs jours.
Érosion du sol et lessivage des graines de pomme de terre
Il y a eu pourrissement des semences et flétrissement de jeunes plantes, entraînant une croissance irrégulière
Les pommes de terres récoltées sont de mauvaise qualité. Environ 40 % des plantations de pommes de terre se traduiront par des rendement inférieur.
La plantation affectée peut produire 11,41 T/ha alors que le champ normal à des rendements de 19,02 T/ha. La production estimée est de 205T au lieu de 342,7T
Le ministre fait état d’une perte de 135T dans la production globale.

Suite aux pluies diluviennes: Gobin promet tout son soutien aux planteurs de pommes de terre

Related Posts

1 of 1,661