ActualitésPolitique

Steeve Collet : « plusieurs réalisations sous ce gouvernement »

L’hémorragie se poursuit au MMM. Pas plus tard que le mardi 22 novembre, une trentaine de membres des branches et du comité régional de la circonscription no.1 (Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest) ont soumis leur démission.

Plusieurs raisons ont été avancées pour expliquer ces démissions. Lors d’une conférence de presse tenue hier matin à la mairie de Port-Louis par l’un des démissionnaires, Steeve Collet, entouré de Sabrina Naidu, Ornella Georges, Job Felicité, Mike Georges, Gaëtan Mounien et Kinsley Joseph, a égratigné les dirigeants du MMM. Il avance qu’ils sont absents du terrain et que la ligne de communication était inexistante, en particulier pendant la pandémie de Covid-19, au moment où les mandants, en situation difficile, avaient besoin de soutien.

Il ajoute par ailleurs que les démissionnaires n’épousent pas un éventuel rapprochement entre le MMM et le PMSD ou avec le Parti travailliste. Il a toutefois salué les différents projets réalisés par le gouvernement, ajoutant que la pandémie est venue jouer les trouble-fête, empêchant la concretization de plusieurs projets dans la circonscription No.1.

Steeve Collet lance un appel aux militants, afin que ceux-ci plébiscitent des candidats compétents lors des élections municipales ou générales, appelés à diriger le pays.  Il leur demande de travailler pour l’avenir de leurs enfants et pour la circonscription.

Dans ce même élan, Steeve Collet explique que le MMM est devenu méconnaissable auprès de ses mandants. Il ajoute que les personnes âgées se disent satisfaites de la pension de vieillesse, qui a connu une hausse substantielle, alors qu’elle était de Rs 3623 sous l’ancien régime.

Outre les réalisations du gouvernement, Steeve Collet, s’est appesanti sur la proposition du MMM sur pour fixer l’âge de vote à 16 ans. Selon lui, le MMM est un parti inconnu auprès des jeunes. Il a aussi brossé un tableau expliquant l’affaiblissement du MMM dans la circonscription.

Il explique qu’en 2010, le MMM avait remporté les trois sièges. Citant l’épisode de la trahison, «la pêche au requin », le MMM avait pu faire élire un seul candidat en 2014. Lors des législatives de 2019, aucun candidat du MMM n’y a brigué les suffrages. Il a conclu en disant que les démissionnaires seront toujours actifs pour apporter leur contribution dans le développement de la circonscription no.1.

Steeve Collet : « plusieurs réalisations sous ce gouvernement »

Related Posts

1 of 1,749