ActualitésFeaturedPolitique

Shakeel Mohamed favorable à une alliance l’Espoir/Ptr, mais sans Roshi Bhadain qu’il juge « dangereux »

Parler d’« alliance » est une chose, mais conclure une alliance est une autre paire de manches !

Si les négociations seraient sur la bonne voie quant à une alliance entre l’Entente de l’Espoir et le Parti travailliste (PTr), certains ne sont pas prêts à accueillir Roshi Bhadain au sein d’une éventuelle coalition.

C’est du moins la position ferme adoptée par Shakeel Mohamed, présent sur le plateau aux côtés du leader du Reform Party dans une émission, marquée par des vifs échanges, hier, vendredi 11 février, sur les ondes de Radio Plus.

Le Whip de l’opposition au Parlement a, en effet, laissé comprendre qu’il n’y aura pas de Roshi Bhadain dans une quelconque configuration politique et que si jamais celui-ci fait partie d’une éventuelle alliance avec le PTr, cela se fera sans lui.

La raison mise en avant par Shakeel Mohamed est que, a-t-il insisté, Roshi Bhadain est « dangereux politiquement », se permettant même de le traiter d’« assoiffé de pouvoir ». “Roshi Bhadain est frustré pour ne pas être le leader du Ptr”, a lancé sans ambages, le député rouge.

Roshi Bhadain, visiblement irrité, a, à son tour, demandé à Shakeel Mohamed s’il obtiendrait un ticket de son parti aux prochaines législatives. Le député travailliste a tenté tant bien que mal d’esquiver la question en déclarant qu’il n’avait pas à répondre à cette question.

Shakeel Mohamed favorable à une alliance l’Espoir/Ptr, mais sans Roshi Bhadain qu’il juge « dangereux »

Related Posts

1 of 2,195