Actualités

Sécurité maritime : formation de deux semaines aux officiers pour gérer les scènes de crimes

Face aux menaces que représentent le trafic de marchandises illicites, la piraterie, le terrorisme, la pêche illégale et d’autres crimes transnationaux, il est nécessaire de s’assurer que les officiers soient continuellement équipés des connaissances, compétences et attitudes requises en vue de remplir leurs fonctions.

Ainsi, afin de renforcer la sûreté maritime en Afrique orientale et australe et dans l’océan Indien, un cours de deux semaines pour la protection des scènes de crimes et la conservation des preuves se tient à l’hôtel intercontinental.
Ce programme de formation qui est organisé par INTERPOL dans le cadre des projets AGWE et COMPASS, en collaboration avec les autorités mauriciennes voit la participation d’une vingtaine de personnes de la région de l’océan Indien.

Le DCP Jangi qui a procédé au lancement, le 29 novembre dernier a souligné que ce forum offre une plate-forme idéale pour réfléchir à la manière, dont les organismes chargés de l’application des lois en Afrique orientale et australe et dans l’océan Indien peuvent collectivement relever certains des enjeux qui compromettent la sécurité dans la région et les menaces qui pèsent sur le bien-être des citoyens.

Il a précisé en ce sens qu’une approche multidimensionnelle est cruciale et ces menaces de nature transnationale nécessitent un large éventail d’interventions de diverses organisations chargées de l’application des lois pour assurer une meilleure coordination.

À savoir que cette formation a débuté, le 29 novembre dernier et se terminera le 10 décembre prochain.

Sécurité maritime : formation de deux semaines aux officiers pour gérer les scènes de crimes

Related Posts

1 of 1,354