ActualitésFeatured

Search and Rescue : des policiers mauriciens formés par des Américains

Améliorer les capacités de recherche et de sauvetage en cas de catastrophe: c’est le thème abordé lors d’une rencontre portant sur des échanges entre la force policière et l’ambassade des États-Unis.

Dans ce contexte, une démonstration des techniques de sauvetage dans des espaces confinés et des effondrements a eu lieu au siège de la Special Mobile Force (SMF) à Vacoas. Des hauts gradés de la SMF, ainsi que le chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis, Satrajit Sardar, et le lieutenant-commandant américain Matthew Kohlmann étaient présents pour l’occasion.

Une trentaine d’éléments de la SMF, de l’Helicopter Police Squadron et de la National Coast Guard ont fait des échanges sur la recherche et le sauvetage lors de catastrophes. Cette rencontre organisée par le United States (US) Africa Command en collaboration avec le gouvernement et l’ambassade des États-Unis s’est tenue pendant trois jours.

Cette initiative à permis aux participants d’échanger leur expertise et leurs connaissances sur de nombreux sujets, tels que techniques de sauvetage, intervention sur les structures effondrées, procédures et techniques de sauvetage par la corde, extraction de véhicules en état d’ébriété et intervention médicale.

Les instructeurs, notamment deux parachutistes américains et un pilote de l’US Air Force ont partagé leurs expériences dans la conduite de missions hors du Camp Lemonnier à Djibouti.

Dans une déclaration à l’issue de cet exercice, l’officier responsable de l’unité d’intervention en cas de catastrophe de la SMF, le major Rajiv Durbarry, a expliqué que le partage de connaissances et d’idées avec les instructeurs américains contribueront à consolider les techniques de recherche. Selon lui, les officiers seront en mesure de mieux répondre aux demandes du public en cas de calamités ou de catastrophes naturelles.

Search and Rescue : des policiers mauriciens formés par des Américains

Related Posts

1 of 1,624