Actualités

Rose-Hill : Pravind Jugnauth maintient que le « PTr tranpe ziska lagorz avek bann mafia ladrog »

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a fait un constat de l’étendue des travaux d’infrastructures entrepris par la Central Water Authority à Rose-Hill, ce jeudi 17 novembre. Par la suite, dans une déclaration à la presse, le chef du gouvernement est revenu sur les sujets brûlants qui dominent l’actualité.

Parmi, on retrouve entre autres l’affaire Kistnen, le fameux ‘hit list’ et le lien allégué entre le Parti travailliste (PTr) et la mafia de la drogue. Justement, sur ce dernier sujet, à une question de la presse, Pravind Jugnauth a maintenu ses propos précédents, en avançant que le « Parti travailliste li tranpe ziska lagorz avek bann mafia ladrog ».

Pravind Jugnauth s’est montré insistant sur ce point car, selon lui, les dirigeants du PTr seraient associés avec des personnes qui ont été arrêtés pour possession de drogue. Avant de laisser entendre qu’il y aurait certains avocats proches du parti qui défendent des personnes qui sont impliquées dans des délits de drogue.

Poursuivant sur le sujet, Pravind Jugnauth a lancé que le refus catégorique du leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, d’instituer une commission d’enquête sur la drogue dans le passé, apporterait, toujours selon lui, suffisamment de substances pour maintenir les propos qu’il a tenu à l’égard du parti de Navin Ramgoolam au Parlement, mardi.

En outre, au sujet du « hit list » diffusé un peu partout sur les réseaux sociaux, le Premier ministre s’est demandé si certaines personnes « pe rod rol ». Avant de néanmoins ajouter que le gouvernement ne tolérera aucun dérapage sur les réseaux sociaux. Mais, a-t-il dit, certaines de ces publications en ligne seraient « en dehors de notre contrôle ». Réagissant sur l’affaire Kistnen, Pravind Jugnauth a fait savoir que l’enquête policière suit son cours. Il s’est aussi indigné que certains le pointent d’un doigt accusateur.

Le Premier ministre a affirmé que certaines personnes oublient qu’il y a eu plusieurs affaires non résolues jusqu’à présent. Il a cité notamment le meurtre d’Azor Adelaïde, un activiste du MMM, survenu le 25 novembre 1971, ou encore le drame de Bassin-Blanc qui a vu la mort de Tagoresing Sandooram et de Hansee Ittoo, en 2002, qui restent toujours un mystère.

Rose-Hill : Pravind Jugnauth maintient que le « PTr tranpe ziska lagorz avek bann mafia ladrog »

Related Posts

1 of 1,684