Actualités

Private Prosecution de contre Pravind Jugnauth: Premier revers pour Suren Dayal

La Cour Suprême dénonce l’obstination d’Antoine Domaingue à contester la présence de Me Desiré Basset comme représentant légal du Premier ministre

Obstination, motion sans aucun fondement légal solide et grosse abus de la procédure judiciaire. Il faut dire que le Full Bench de la Cour Suprême n’a pas été tendre avec Me Antoine Domaingue, l’avocat de Suren Dayal dans l’affaire de Private Prosecution contre le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Suren Dayal battu dans la circonscription No.8 a initié une affaire de Private Prosecution plus de deux ans après les résultats, alléguant que les dépenses électorales de son vainqueur ne sont pas aux normes.

Pravind Jugnauth avait retenu comme principal avocats dans cette affaire, Me Desire Basset, SC. Ce n’était pas au gout de la partie adverse, car Me Domaingue est convaincu, du moins obstine comme l’explique les juges, que son confrère nage dans le conflits d’intérêts et privera Suren Dayal d’une affaire équitable.

Pour Me Domaingue, le fait que Me Basset a été membre de l’Electoral Supervisory Commission jusqu’au 15 octobre 2021 pose problème. C’est un fait que des membres de Rezistans ek Alternativ avait écrit en janvier dernier à l’ESC alléguant des irrégularités aux dernières élections. Me Basset n’a jamais nié cela. Sauf que ce genre d’allégations est sous la responsabilité de la Commission Electorale d’ouvrir une enquête et non l’ESC. De plus, le Bar Council a précisé ne voir aucun conflit d’intérêts a ce que Me Basset paraisse pour Pravind Jugnauth.

La Senior Puisne Judge, Nirmala Devat et les juges Igbal Maghooa et Carole Green-Jokhoo sont de la même avis. Ils ont non seulement rejeté la motion de Me Domaingue mais decrie sa demarche en ces termes : « We have not been persuaded by the arguments of Mr Domingue SC that respondent no. 1 will be deprived of a fair hearing and that justice will not be seen to be done by the continued participation of Mr Basset SC in the case. The answer to the question whether the participation of Mr Basset SC risks creating a reasonable lay apprehension of unfairness can only be in the negative. The issues raised by Mr Domingue SC, as he is very well aware, are the concern of the Bar Council. Unless there are absolutely compelling reasons and very exceptional circumstances warranting the interference of the Court, it is for counsel to decide whether by appearing for a party he/she is likely to be in breach of the Code of Ethics and measure the consequences of any breach thereof. A party’s right to and choice of counsel is not a matter which should be lightly interfered with. This type of motion unsupported by any solid legal foundation should be strongly and strenuously discouraged as it may open the floodgate to baseless attempts at challenging the appearance of counsel and thereby disrupting the timely and orderly despatch of cases and seriously jeopardising the effective administration of justice. The present motion is indeed a gross abuse of the process of the court.”

Private Prosecution de contre Pravind Jugnauth: Premier revers pour Suren Dayal

Related Posts

1 of 1,690