ActualitésFeaturedPolitique

PNQ : le cas du bébé abandonné fait l’objet d’un Fact Finding Committee

Le cas du bébé S, qui est tombé gravement malade au centre de relais l’Oiseau du Paradis à Cap-Malheureux, fait l’objet d’un Fact Finding Committee. C’est ce qu’a annoncé la ministre de l’Égalité des genres, Kalpana Koonjoo-Shah, en réponse à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, au Parlement, le jeudi 27 octobre. Étant dans un état médical critique, ce bébé prématuré, laissé à l’abandon par sa mère à l’hopital Dr Jeetoo, a été admis à l’unité des soins intensifs de l’hopital du Nord.

“ Je tiens à informer la Chambre que, compte tenu de la gravité de l’affaire, un Fact Finding Committee (FFC) a été institué pour évaluer si tous les protocoles ont été respectés ”, a affirmé Kalpana Koonjoo Shah. Placé sous la présidence du Permanent Secretary du ministère de l’Égalité des genres, ce FFC est composé de représentants du ministère de tutelle, du Conseil national des enfants, de la National Empowerment Foundation, du ministère de la Santé et du Bien-être, du département de police et d’un membre indépendant du conseil d’administration du NCC. “ Le Comité s’est déjà réuni le 25 octobre et son évaluation est toujours en cours ”, a précisé la ministre. Kalpana Koonjoo-Shah a rassuré que les conclusions du Fact-Finding Committee détermineront “ les actions et les sanctions appropriées. ”

Au début de sa réponse, la ministre de l’Égalité des genres dit avoir été informée que le 4 août un bébé a été abandonné. Ledit cas a été référé par l’assistante médico-sociale de l’hôpital Dr A.G. Jeetoo à la Child Development Unit de son ministère. Il a été rapporté qu’une Mme M., qui avait donné naissance à une petite fille le 27 juillet 2022, était sortie de l’hôpital sans avoir obtenu sa “décharge” tout en abandonnant le bébé. “ En conséquence, le 9 septembre, suite à un Emergency Protection Order rendu par le Tribunal des enfants, le bébé a été placé au Centre Relais L’Oiseau du Paradis qui est géré par le Conseil National de l’Enfance ”, a souligné la ministre Koonjoo-Shah.

Poursuivant sa réponse, elle a déclaré avoir été informée le 20 octobre que le bébé a été transporté à l’hôpital SSRN pour un traitement médical car l’enfant avait quelques épisodes de diarrhée. “ Selon le rapport médical de l’hôpital, le bébé tolérait ses tétées et était bien perfusé. Elle avait mal à la gorge et le nez congestionné, mais n’avait par ailleurs aucun autre problème à signaler. Par conséquent, le bébé s’est vu prescrire des médicaments et a été autorisé à retourner au refuge ”, a expliqué Kalpana Koonjoo-Shah.

Elle a souligné que le 21 octobre, le bébé a reçu du lait antidiarrhéique et les médicaments prescrits. En revanche, elle a fait remarquer qu’aux “ petites heures du matin, les puéricultrices ont constaté que le bébé était faible et l’ont immédiatement transportée à l’hôpital SSRN, où elle a été admise dans l’unité de soins intensifs néonatals le même jour. ” Selon le dernier rapport de l’hôpital SSRN, a-t-elle indiqué, “ le bébé est toujours admis à l’USIN et est dans un état médical critique. ”

S’agissant de la partie (b) de la PNQ, la ministre Koonjoo-Shah a dit avoir été informée que les quatre assistantes maternelles qui étaient de service le 21 octobre possèdent les qualifications requises conformément au programme de service comme suit : (i) Certificat d’études primaires ; et (ii) 2 ans d’expérience dans le travail avec les enfants. “ Tous les soignants ont reçu une initiation, une formation en cours d’emploi et une formation supplémentaire a également été dispensée ”, a déclaré la ministre Koonjoo-Shah.

Par ailleurs, la minisre de l’Égalité des genres a affirmé que selon des rapports du ministère de la Santé, l’enfant est né prématurément avec un retard de croissance intra-utérin et a reçu un diagnostic d’anomalie cardiaque congénitale à la naissance. “ De plus, la mère a des antécédents d’interruptions répétées de grossesse. Elle avait également consommé de l’alcool et pris des substances illicites durant tout le long de sa grossesse et n’avait suivi aucun traitement de soins prénatals. Suite à l’affaire d’abandon d’enfant, mon ministère suit de près le dossier avec la police”, a soutenu la ministre Koonjoo Shah.

PNQ : le cas du bébé du bébé abandonné fait l’objet d’un Fact Finding Committee

Related Posts

1 of 2,182