Ougadi et Gudhi Padwa ou le début de la nouvelle année pour la communauté hindoue

L’Ougadi et le Gudhi Padwa, qui marquent respectivement le Nouvel An pour la communauté télougou et marathi est célébrée aujourd’hui 22 mars.

Le Premier ministre Pravind Jugnauth sera l’invité d’honneur à ces célébrations au niveau national. Pour l’Ougadi à partir de 14h30 à l’auditorium du Mahatma Gandhi Institute, Moka, et dans l’après-midi à 16h00, le chef du gouvernement sera présent pour le Gudhi Padwa au Ramayana Centre, à Union Park.

Ougadi ou Yugadi, est célébré comme le début de la nouvelle année dans les états indiens de l’Andhra Pradesh, le Telangana et le Karnataka. Ougadi est composé de deux mots différents : Yug (ère) et Adi (nouveau départ). Yugadi est donc synonyme de nouveau départ. Selon la croyance, le Dieu Brahma a créé le monde ce jour-là et c’est pourquoi il est célébré comme le premier jour du calendrier hindou.

Le Gudhi Padwa est célébré cette année par la Mauritius Marathi Mandali Federation en collaboration avec la Mauritius Marathi Cultural Centre Trust, le Marathi Speaking Union et l’Union Park Marathi Mandali. Après une prière dédiée au Dieu Brahma le matin, dans l’après-midi à partir de 16 heures, un programme culturel sera animé par des artistes locaux avec des numéros de chants et de danses. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ainsi que d’autres personnalités, assisteront à cette fête.

Gudhi Padwa est célébré le premier jour du mois de Chaitra, selon le calendrier luni-solaire hindou, qui est généralement entre mars et avril, selon le calendrier grégorien. Cette fête est célébrée en ce 22 mars à Maurice, en Inde et aussi par la diaspora indienne.

Principalement célébré dans l’État du Maharashtra, Gudhi Padwa marque le début de la saison des récoltes. L’expression “Gudhi Padwa” provient de deux mots : Gudhi, qui signifie drapeau de Brahma, et Padwa, qui signifie le premier jour de la phase lumineuse de la lune.

Gudhi Padwa fait l’objet de nombreuses histoires et références mythologiques. Dans le Brahma Purana, l’une des écritures sacrées de l’hindouisme, il est mentionné que le Dieu Brahma a recréé le monde après qu’une calamité naturelle ait entraîné la mort de toutes les personnes et arrêté le temps. Ce jour-là, grâce aux efforts de Brahma, le temps a redémarré et l’ère de la justice et de la vérité a commencé. C’est pourquoi le Dieu Brahma est vénéré depuis ce jour-là.

Ougadi et Gudhi Padwa ou le début de la nouvelle année pour la communauté hindoue

Exit mobile version