Actualités

[Opinion] GAFI: des réformes en temps record pour sortir de la liste grise

La Commission européenne a avalisé cette semaine la sortie de Maurice de la liste noire, soit la liste des pays tierce qui présentent des défaillances stratégiques dans leurs régimes de Lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme [Anti-Money Laundering / Counter Terrorist Financing (AML/CFT)].

Cette décision de la Commission européenne fait suite au retrait de Maurice de la liste grise du Groupe d’Action Financière (GAFI) en octobre 2021.

Ces développements majeurs sont le fruit de réformes entreprises par le government mauricien à divers niveaux, et ce, en un temps record pour rehausser les dispositifs de gouvernance, de surveillance et de transparence en matière de lutte contre la criminalité financière.

Il faut dire que le GAFI avait placé Maurice sur sa liste grise en février 2020 en raison des défaillances stratégiques constatées.

C’est grace aux efforts comjugués et soutenus par les autorités nationales dans le cadre d’un Plan d’Action, le pays a réalisé des progrès notables à un rythme accéléré.

Subséquemment, Maurice a pu sortir de cette liste grise en octobre 2021, soit après 20 mois seulement.

D’autres pays ont mis beaucoup plus de temps pour se mettre aux normes. À titre d’exemple, le Bahamas a pris plus de deux ans pour y parvenir. Le Botswana, pour sa part, y a mis trois ans. Les faits et les données sont disponibles pour le prouver.

Il est un fait que ce dénouement positif permet à la République de Maurice de poursuivre son chemin pour de meilleures perspectives économiques et d’investissement. En un mot, le pays s’est doté de gardes-fous en vue de mieux se protéger.

[Opinion] GAFI: des réformes en temps record pour sortir de la liste grise

Related Posts

1 of 1,848