Actualités

Nécrologie – Edouard Maunick, un monument de la littérature africaine s’en est allé

Edouard Maunick, écrivain, journaliste et diplomate mauricien s’en est allé sur la pointe des pieds. Atteint d’Alzheimer, il est mort dans son sommeil dans la nuit de samedi à dimanche, à Paris. Âgé de 89 ans, Edouard Maunick, de son vrai nom Joseph Marc Davy Maunick, un monument de la littérature africaine francophone, est l’aîné des garçons d’une famille de huit enfants. Né à Flacq le 23 septembre 1931, Edouard Maunick a passé son enfance à Mahebourg avant de migrer à Port-Louis, la capitale, plus particulièrement au Ward IV. Méconnu de la jeune génération, il incombe à son frère, Jacques Maunick, de dépeindre le portrait de son aîné lors d’une entrevue à Wazaa FM/Inside News.

Edouard est un ‘self made man’. Il n’a même pas son HSC. Très jeune, il faisait partie du Cercle des Poètes de Port-Louis. Instituteur à ses débuts, Edouard avait occupé le poste de responsable de la bibliothèque à la mairie de Port-Louis avant d’immigrer en France en 1960. Il est arrivé à Paris tout seul sans un sou, confie Jacques Maunick.

Notre compatriote a vécu toute sa vie à Paris. L’écriture a commencé à Maurice avec son ouvrage, Ces oiseaux du sang. Mais, arrivé en France, il a fait de petits métiers. Il voulait dépasser le cadre de Maurice”, ajoute-t-il.

Auteur de plusieurs œuvres, principalement de recueils de poèmes intitulés Ces oiseaux du sang en 1954 ; Les Manèges de la mer en 1964 ; Mascaret ou le livre de la mer et de la mort en 1966), Edouard Maunick, transmet son sentiment d’isolement et rappelle la persécution, dont ses ancêtres africains ont fait l’objet. Il est l’auteur de Fusillez-moi en 1970 pour protester contre la guerre du Biafra, où des noirs ont tué des noirs. À Paris, le poète a profité de la présence africaine pour évoluer dans le cercle des écrivains africains et promouvoir la littérature africaine francophone…

Auteur, également de proses : Africaines du temps jadis, Kan to per ki mo la, La mer prodigue de solitude, Je ne connais pas de nudité plus nue, Pli sega ki sa gaté!, Edouard Maunick est réputé pour son fameux poème ayant pour titre Ki koté la mer dans les années 90’ Ki koté la mer lui a permis de faire un peu de cinéma à travers un film écrit et raconté par lui-même avec à la réalisation Sandro Agénor, Antenne 2.

Ayant plusieurs cordes à son arc, le poète mauricien a dispensé des cours de théâtre à RFI, présenté un concours de la nouvelle… ou encore donné des conférences sur la littérature africaine, indique Jacques Maunick.

Je dois dire qu’Edouard a beaucoup voyagé. Il a même été jusqu’en Amérique Latine. Il a été l’ami de grands écrivains de la négritude et du métissage, à l’instar de Léopold Sédar Senghor, Aimé Césaire… Il a beaucoup fréquenté le milieu littéraire, déclare Jacques Maunick.

À un moment donné, Edouard Maunick a même embrassé une carrière d’ambassadeur en Afrique du Sud, à l’époque oùN elson Mandela était à la présidence de ce pays. De ce fait, sa riche carrière littéraire lui a valu plusieurs distinctions. En sus de s’être fait Grand Officer of the order of the Star and Key of the Indian Ocean (GOSK) à Maurice, notre compatriote a été lauréat de plusieurs prix : Prix Guillaume-Apollinaire ; Prix Tchicaya U Tam’si pour la poésie africaine ; Grand prix de la francophonie ; Officier de l’Ordre national du Lion du Sénégal ; Officier de la légion d’honneur ; Commandeur de l’Ordre des Arts et Lettres, entre autres.

Edouard Maunick était marié et père de trois enfants, deux fils – Bluey (musicien, auteur-compositeur, évoluant au sein du groupe Incognito, à Londres), Olivier à Paris et une fille à Londres. Sous le poids de l’âge, voici 3-4 ans qu’il a été atteint d’Alzheimer.

Il a beaucoup souffert d’Alzheimer, une maladie incurable. Même les médecins et les hôpitaux ne pouvaient rien faire, confie Jacques Maunick. Il fait remarquer que, voici 3 ans, le poète était de passage à Maurice. “Il était en très mauvais état

À la famille Maunick et à tous ceux que ce deuil afflige, Wazaa FM/Inside News leur transmet ses sincères condoléances et leur prie de trouver, ici, l’expression de ses profondes sympathies.

Nécrologie – Edouard Maunick, un monument de la littérature africaine s’en est allé

 

Related Posts

1 of 1,680