Actualités

NCCG : les résultats du tout premier exercice de notation dévoilés

Le ‘National Committee on Corporate Governance’ (NCCG) a procédé au dévoilement des résultats du tout premier exercice de notation du ‘Corporate Governance Scorecard for Mauritius’, le jeudi 24 novembre, à la Financial Service Commission House, à Ebene. C’est le ministre de la Bonne gouvernance, Mahen Seeruttun, qui a fait le lancement de ce rapport.

Les premiers résultats du rapport ont révélé que c’est le niveau de conformité au code de gouvernance d’entreprise de 2016 et au Scorecard qui forme la base des normes de gouvernance d’entreprise à Maurice. Pour ce premier exercice, 21 sociétés qui sont présentes à la Bourse de Maurice ont volontairement participé à l’évaluation.

Il convient de noter que l’exercice de notation a été effectué avec le soutien de la Pricewaterhouse Coopers, qui avait été sélectionné à la suite d’un appel d’offres. Les principaux critères de notation du Scorecard incluent la gestion financière, l’intégrité, les relations avec les parties prenantes de l’entreprise, entre autres.

La présidente du NCCG, Aruna Radhakeesoon, s’est dite satisfaite de cet exercice car il place Maurice parmi les rares pays au monde à mesurer le progrès réalisé dans les pratiques de gouvernance d’entreprise de manière quantitative.

Les principales conclusions de ce premier exercice de notation révèlent une image mitigée de la performance des entreprises à Maurice. Les scores atteints variant de 24 à 81%, avec une moyenne de 54%. Neuf entités ont obtenu un score supérieur à 60%, alors que huit d’entre elles n’ont pas atteint plus de 50%.

Le ministre Seeruttun pour sa part a félicité le Comité national sur la gouvernance d’entreprise. Il a aussi rappelé que le NCCG agit sous les auspices de son ministère. Le fait d’avoir franchi rapidement une nouvelle étape avec la mise en œuvre effective du tableau de bord de la gouvernance d’entreprise pour Maurice en octobre 2021 est un grand pas en avant.

« La bonne gouvernance a permis à Maurice de sortir de la liste grise du GAFI et de la liste noire de l’UE. C’est grâce à l’engagement politique du gouvernement à renforcer ses institutions réglementaires et à travailler en étroite collaboration avec le secteur privé que cela est possible », a conclut le ministre Seeruttun.

NCCG : les résultats du tout premier exercice de notation dévoilés

Related Posts

1 of 1,839