Musique country : Loretta Lynn nous a quittés

La légendaire chanteuse et compositrice de musique country américaine Loretta Lynn est décédée à l’âge de 90 ans hier mardi 4 octobre à son domicile d’Hurricane Mills, dans le Tennessee aux USA. Elle était connue comme une pionnière de l’industrie musicale et l’une des premières stars féminines du genre.

Loretta Lynn a été depuis longtemps considérée comme la reine incontestée de la musique country, avec plus de 60 ans d’enregistrements et de tournées à son illustre palmarès. Guitariste et auteure-compositrice autodidacte, Loretta Lynn était l’une des artistes les plus influentes de Nashville dans les années 1960 et 1970. Elle a fait vibrer Nashville en écrivant ses propres chansons, dont beaucoup abordaient des sujets controversés tirés de sa propre expérience d’épouse et de mère. “Coal Miner’s Daughter”, “Fist City” et “Don’t Come Home A’ Drinkin’ (With Lovin’ on Your Mind)” ne sont que trois de ses 16 singles country classés numéro 1.

Elle est également l’une des musiciennes les plus récompensées de tous les temps. Loretta Lynn a été intronisée dans plus de Halls of Fame musicaux que n’importe quelle autre artiste féminine, notamment le Country Music Hall of Fame et le Songwriters Hall of Fame, et a été la première femme à être nommée Entertainer of the Year par la Country Music Association en 1972. Lynn a eu droit à un Kennedy Center Honors en 2003 et une médaille présidentielle de la liberté en 2013. En 2015, elle a été couronnée lauréate du prix inaugural Women in Music “Legend” de Billboard. Avec 18 nominations réparties sur chaque décennie au cours des six dernières décennies, Loretta Lynn a remporté quatre Grammy Awards, dont un Grammy Lifetime Achievement Award en 2010, et son plus récent en 2019. Elle a à son actif plus de 45 millions de disques vendus dans le monde entier.

Loretta Lynn a fait ses débuts dans les hit-parades Decca avec “Success” en 1962. À l’époque, c’est le premier de plus de 50 tubes classés dans le Top 10, ce qui lui vaut d’être invitée à rejoindre la troupe du Grand Ole Opry plus tard dans l’année. Sa camarade Patsy Cline, membre de la troupe de l’Opry, lui apprend à s’habiller, à se coiffer et à se maquiller. Les Wilburn ont commencé à la faire apparaître dans leur série télévisée syndiquée au niveau national. Elle chante une série de chansonnettes domestiques insolentes avec son héros d’enfance, Ernest Tubb. En solo, elle atteint son apogée avec “Wine, Women and Song” (1964) et “Happy Birthday” (1965).

Source : https://lorettalynn.com/timeline/

Musique country : Loretta Lynn nous a quittés

Exit mobile version