Actualités

« Mo pou blok ou ! », lance Patrick Assirvaden à un journaliste de Wazaa FM

Liberté de la presse, dites-vous ? Il a beau dire que le Parti travailliste (PTr) opère sous une direction collégiale, mais Patrick Assirvaden, président des Rouges, se contredit dans ses actions. À la fin de la conférence de presse tenue à l’issue du bureau politique du parti, le jeudi 16 septembre, au QG des Rouges, aux Salines, Patrick Assirvaden a reproché à un journaliste de Wazaa FM d’être venu couvrir l’événement.

Le président du PTr a demandé au journaliste d’où lui était venu l’invitation à la conférence de presse. Le journaliste de Wazaa FM lui a répondu que c’est son devoir de couvrir un sujet ayant trait à l’actualité. Le parlementaire rouge lui a rétorqué qu’il n’a jamais lancé d’invitation à Wazaa FM pour couvrir la conférence de presse du PTr.

Par la suite, le dirigeant des Rouges a mis en garde notre journaliste, lui sommant de ne plus revenir au QG du PTr. Au cas contraire, a-t-il souligné, « lot coup mo pou blok ou ! », avant d’affirmer qu’il n’y a « rien de méchant » dans ce qu’il a dit.

Mais pas un mot de la part de ceux qui avaient animé le point de presse. Ce qui nous pousse à nous demander si la démarche cavalière de Patrick Assirvaden et son aparté avec notre journaliste est acceptable dans une direction dite collégiale.

Wazaa FM, comme organisation de presse responsable, laisse à ses fidèles lecteurs et auditeurs le soin de juger si la liberté de la presse n’existe que quand cela arrange certains.

« Mo pou blok ou ! », lance Patrick Assirvaden à un journaliste de Wazaa FM

Related Posts

1 of 1,661