Actualités

Mission à multiples volets pour le Premier ministre au Royaume-Uni

Après avoir participé à la COP26 à Glasgow en Ecosse, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, s’est rendu à Londres où il a poursuivi sa mission. Il y a eu de nombreuses rencontres d’ordre diplomatique et des prospections d’investissements.

Le Premier ministre a participé aux réunions sous l’égide de l’Economic Development Board (EDB) dans l’optique de promouvoir Maurice comme centre d’affaires pour la finance et la production à un niveau compétitif et attrayant pour les entreprises britanniques.

Le vendredi 5 novembre, Pravind Jugnauth s’est entretenu avec le Directeur général de Curzon Investments Ltd, Martin Brage. Celui-ci a exprimé l’intérêt de la société d’investissement pour s’implanter à Maurice avec notamment le développement d’une Smart City à Le Bouchon dans le sud de l’ile.

Ce vaste chantier nécessitera des investissements de l’ordre de Rs 14,4 milliards et comprendra un hôtel 4-étoiles avec 200 chambres, un centre commercial, des bureaux et des installations sportives.

En sus du projet de la Smart City à Le Bouchon, le groupe Curzon veut explorer les opportunités dans le secteur touristique, les énergies vertes, les technologies intelligentes et la recherche et le développement.

Le Premier ministre a aussi eu des discussions avec Denis Sverdlov, le fondateur et Directeur général de l’Arrival Ltd, fabricant de véhicules électriques. Celui-ci a évoqué le projet de mettre en place une micro-usine à Maurice pour produire des véhicules écologiques.

Le Premier ministre a rappelé, à cet effet, la politique du gouvernement qui est d’encourager l’utilisation de voitures électriques et l’engagement de Maurice pour réduire les émissions de gaz à effet de serre par 40% d’ici 2030.

Pravind Jugnauth a aussi parlé de la coopération économique du gouvernement britannique. A Glasgow, il a eu des échanges avec Elizabeth Truss, la Secretary of State for Foreign, Commonwealth and Development Affairs. Maurice sollicite l’apport de la Grande-Bretagne dans plusieurs domaines dont les énergies renouvelables, la cybersécurité, le traitement des déchets et la pharmaceutique.

Maurice et la Grande-Bretagne souhaitent, par ailleurs, développer davantage leurs échanges commerciaux. Maurice compte aussi sur le soutien de la Grande-Bretagne pour moderniser son centre financier.

L’EDB a, de son côté, organisé le Women in Trade Forum, le 4 novembre dernier à Londres. Ce forum avait pour but de connecter les femmes entrepreneures mauriciennes à la plateforme SheTrades afin qu’elles puissent accéder aux marchés internationaux.
La plateforme SheTrades est une initiative de l’agence de développement International Trade Centre (ITC) et a pour ambition de mettre en réseau trois millions de femmes entrepreneures à travers le monde.

L’épouse du Premier ministre, Kobita Jugnauth, s’est adressée au Women in Trade Forum en tant qu’ambassadrice de SheTrades. Elle a mis l’accent sur l’importance d’accompagner les femmes entrepreneures dans le développement des marchés extérieurs, d’où la pertinence de la plateforme SheTrades.

Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, a aussi participé à cet évènement.
Le dossier Chagos faisait aussi partie de l’agenda du Premier ministre dans le cadre de ce déplacement au Royaume-Uni. La question a fait l’objet de discussions entre Pravind Jugnauth, son homologue britannique, Boris Johnson et Elizabeth Truss à Glasgow.

À Londres, le Premier ministre a eu une séance de travail avec le Professeur Phillipe Sands, Queen’s Counsel de la Matrix Chambers, une firme d’avocats qui représente l’Etat mauricien dans les actions judiciaires concernant la revendication sur la souveraineté de l’archipel.

Mission à multiples volets pour le Premier ministre au Royaume-Uni

Related Posts

1 of 1,674