ActualitésFaits DiversFeatured

Meurtre en série ou crimes passionnel à Mare d’Albert : l’accusé principal du verger de l’horreur délire en prison

Il se trouve depuis le mois de mai 2021, en prison. Umyad Ayyaz Ebrahim, 39 ans, est celui qui est provisoirement accusé du double meurtre de Zahira Ramputh, et Hemma Coonjoobheearry… Deux femmes âgées d’une quarantaine d’années, qu’il a avoué avoir tué.

Leurs corps, avaient, on le rappel, été déterrés dans un verger de letchis, dans lequel l’homme travaillait comme gardien, à Mare d’Albert, les 28 et 29 mai, l’an dernier.

Si dans un premier temps, le panel de médecin chargés d’examiner la santé mentale Umyad Ayyaz Ebrahim, avait établi, soit, plus précisément, le 2 juin dernier, qu’il était apte à répondre de ses actes devant la justice, n’étant pas fou, il semblerait qu’il se remette, une fois de plus, à délirer entre les barreaux.

Est-ce une ruse ou le verger de l’horreur hante-t-il vraiment ses nuits ?

S’il n’a plus Facebook pour attirer ses victimes, c’est à l’ancienne, en utilisant un stylo et une feuille de papier, que le principal suspect dans cette affaire de double meurtre, en l’occurrence Umyad Ayyaz Ebrahim, a décidé de communiquer depuis la cellule dans laquelle il se trouve en prison.

Autre changement notable dans son mode opératoire, car précédemment, il était, faisons-le ressortir, un tombeur présumé du réseau social, est que l’accusé a, non seulement décidé, d’envoyer des lettres manuscrites par voie postale, mais il communique, aussi, à présent, avec les mortes.

Épris de remord jusqu’au point d’en devenir fou ou le renard se veut-il plus que rusé ?

C’est, en tout cas, ce que tenteront d’établir un nouveau panel de médecin, qui à la demande de l’avocat de l’accusé, à savoir Me Rama Valayden, procéderont à une évaluation de sa santé mentale.

La raison de ses courriers est que l’individu serait persuadé que les deux femmes dont il a avoué être l’auteur des meurtres seraient pour l’une son ancienne épouse tandis que l’autre « sa belle-fille » et les trois autres femmes, des ex petites-amies qu’il aurait côtoyé.

Jusqu’ici, l’on sait que l’enquête de la Major Crime Investigation Team (MCIT), suit son cours et qu’Umyad Ayyaz Ebrahim avait durant, les semaines, ayant succédés à la découverte des cadavres des deux femmes, était soupçonné d’avoir tué et enterré d’autres femmes, aucun élément concret n’a pu appuyer cette thèse.

Quant au suspect, il a avoué avoir tué Hema Coonjobeeharry, une habitante de Bambous mais a nié être le tueur de Bibi Zahira Ramputh, car, selon ses dires, elle était déjà morte et il n’a fait que l’enterré.

Meurtre en série ou crimes passionnel à Mare d’Albert : l’accusé principal du verger de l’horreur délire en prison

Related Posts

1 of 2,238