ActualitésFeatured

Le ministère de la santé renforce la lutte contre la drogue

Le Ministre de la santé, le Dr Kailesh Jagutpal, ainsi que Le MPS Jaganaden Rungadoo et le directeur des services de santé, le Dr Vijay Singh Dinassing de la Prison Training School de Beau Bassin, ont lancé une campagne de 40 semaines contre la drogue. Cette campagne, qui fait partie d’une série d’activités à l’occasion de la Journée internationale contre l’abus et le trafic illicite de drogues, vise à former 1,200 agents pénitentiaires pour mieux gérer les détenus accros à la drogue.

Le ministre Kailesh Jagutpal a rappelé que le ministère de la santé a pour objectif de renforcer leurs moyens afin de combattre la drogue dans le pays. Selon le ‘Integrated Biological and Behavioural Surveillance Survey’ de l’année 2020, il y aurait environ 6,600 personnes qui s’injectent de la drogue à Maurice.

Il faut savoir que la cause d’incarcération de 50% de prisonniers dans nos prisons est due aux délits ayant un rapport avec la drogue. 3,400 détenus sur 7000 sont incarcérés en raison d’activités attachées à la drogue chaque année. Ce fléau est directement relié avec l’augmentation du trafic de drogue, le blanchiment d’argent et le vol. Ainsi, traiter tous les problèmes reliés à la drogue demeure l’une des priorités du ‘National Drug Control Master Plan 2019-2023’.

Le Dr Kailesh Jagutpal a énuméré les diverses initiatives prises pour la lutte contre la drogue ; tel que l’introduction de programmes de prévention de la toxicomanie parmi les groupes vulnérables, qui réduira conséquemment la consommation de drogues et encouragera la réadaptation des toxicomanes. Les jeunes et les étudiants de la zone d’éducation prioritaire dans les centres correctionnels et les centres régionaux seront aussi concernés par ce programme.

S’agissant des prisons, un projet pour libérer les jeunes de la drogue et un programme d’échange de seringues seront implémentés.

L’instauration d’un comité administratif sera un élément principal car il traitera les cas de réadaptation de personnes souffrant de troubles liés à la toxicomanie.

Quant au commissaire des prisons, Jaganaden Rungadoo, il a assuré que l’école de formation pénitentiaire a un rôle crucial à jouer dans le processus de réhabilitation des détenus. Il a reconnu qu’il s’agit-là d’une tâche très difficile mais affirme qu’il est essentiel de bien former ces agents pénitentiaires afin qu’ils puissent faire face aux nouveaux défis.

Le ministère de la santé renforce la lutte contre la drogue

Related Posts