Actualités

L’avocat ‘qui-poste-tout’ sur Facebook sévèrement réprimandé par le Bar Council

Il aurait dû répondre de ses actes devant la Cour suprême. Il l’a échappé belle. Il s’en sort avec une sévèrement réprimande en guise de sanction après avoir présenté des excuses au Bar Council. Il s’agit d’Anoup Goodary, l’avocat faisait l’objet d’une enquête du Bar Council dans le cadre de ses activités sur Facebook et en vertu des dispositions du Mauritius Bar Association Act.

« In light of the above findings the Council was minded to refer the matter to the Supreme Court pursuant to Section 13(3) of the MBA Act but being given his apologies, abeit equivocal, the Council has decided that a reprimand would be the most appropriate sanction in the present matter ». C’est le verdict du comité chargé de l’enquête initiée sur la conduite de l’avocat sur les réseaux sociaux.

Les faits qui lui étaient reprochés sont, d’abord, la publication d’une ‘comedy video’, puis une seconde vidéo portant sur la conduite du magistrat de la cour de district de Bambous le 25 février 2021. Quoi qu’il ait accepté ses excuses sur les deux points précités, le Bar Council estime d’Anoup Goodary a entravé les Rules 2.3(a)(i) et (iii) du Code d’éthique, et que ce dernier « has been guilty of conduct discreditable to a Barrister ».

Il est stipulé que sa conduite ne dessert pas la profession légale. Celle-ci, ajoute le Bar Council, est susceptible de réduire la confiance du public envers ladite profession, de même que par rapport à l’administration judiciaire.

Ces faits, déplore le Bar Council, ont « brought the profession into disrepute », car il a aussi publié sur sa page Facebook une lettre qui lui avait été adressée personnellement par le Secrétaire du Bar Council. Notons que les faits qui sont reprochés à l’homme de loi seront également communiqués au Chef juge et au Master & Registrar.

L’avocat ‘qui-poste-tout’ sur Facebook sévèrement réprimandé par le Bar Council

Related Posts

1 of 1,690