Actualités

ICAC : un terrain estimé à Rs 13 millions vendus à Rs 2 millions

Les officiers de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) ont arrêté un homme, Ahmad Shakeel Khan Jahangeer, soupçonné  de transactions foncières frauduleuses.

Il a été traduit devant le tribunal de Port-Louis, hier, vendredi 2 juillet sous des charges de blanchiment d’argent selon les sections 4 et 3 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA).

Le suspect avait vendu un terrain de 85 perches pour la somme de Rs 2 millions en 2015. Le propriétaire a découvert le pot aux roses en 2018 lorsqu’il a fait arpenter le terrain avant de procéder à la vente au coût de Rs 13 millions. À son grand étonnement, il apprend que son terrain a déjà été vendu et l’acte de vente au Registrar General contenait une fausse signature.

Le nouveau propriétaire a alors expliqué qu’un agent l’a approché pour l’acquisition du terrain. Le cas a été référé à l’ICAC et l’enquête a démontré que le suspect a engagé une tierce personne qui s’est fait passer pour le propriétaire. Le document portait également le nom du complice.

Un compte bancaire a été ouvert sur le nom du complice. Un retrait a été effectué du compte et l’argent a été remise à d’Ahmad Shakeel Khan Jahangeer.

Avec les révélations des complices du suspect, le dernier nommé a été finalement coincé par les officiers de l’ICAC.

ICAC : un terrain estimé à Rs 13 millions vendus à Rs 2 millions

Related Posts

1 of 1,364