ActualitésFeatured

Gandhi Day : la philosophie de la non-violence célébrée ce 2 octobre

Ce dimanche 2 octobre, le monde entier célèbre la Journée mondiale de la non-violence. Décrétée par les Nations-unies afin de coïncider avec l’anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi, cette journée vise avant tout à propager une culture de paix et de non-violence à travers le monde. Apôtre de la non-violence, Mohandas Karamchand Gandhi est né le 2 octobre 1869.

La vie et la philosophie de la non-violence de Mahatma Gandhi continue, encore aujourd’hui, à inspirer des leaders politiques mais aussi beaucoup de personnes à travers le monde dans leurs vies de tous les jours. À Maurice, la mémoire de celui qui a mené l’Inde à l’indépendance sans recourir à la violence, est toujours vive. De ce fait, le 2 octobre est célébré par des dépôts de gerbes mais aussi d’autres activités socio-culturelles.

VISITE À MAURICE

Autre fait que plusieurs biographes ont complètement ignoré pendant plusieurs décennies est la visite de Mohandas Karamchand Gandhi à Maurice en 1901, plus précisément du 29 octobre au 15 novembre. Le jeune Mohandas Gandhi débarque à Maurice quelques jours seulement après avoir atteint ses 32 ans. Son navire, en route vers Bombay, après avoir quitté Durban en Afrique du Sud, avait besoin de ravitaillement. Gandhi était l’invité du commerçant indien Ahmed Goolam Mohammed.

Ce qu’il faut retenir de cette visite, selon certains historiens, c’est l’appel de Gandhi aux intellectuels d’origine indienne de l’époque de s’impliquer davantage dans la politique et d’accorder une importance cruciale à l’éducation de leurs enfants. Il a aussi visité plusieurs maisons de travailleurs engagés, notamment à Rivière-du-Rempart, Saint-Pierre et Rose-Belle et fut horrifié par leurs conditions de vie. Il prodigua les mêmes conseils à ces derniers.

Né le 2 octobre 1869, Gandhi étudia la loi en Grande-Bretagne, exerça comme avocat en Afrique du Sud, où il prend fait et cause pour les immigrés Indiens victimes de ségrégation raciale. C’est au pays de Nelson Mandela que Gandhi va mettre en place avec succès ses principes sur la non-violence (ahimsa) et la résistance passive (satyagraha).

Le 12 mars 1930 débute la marche du sel. Cette marche constitue un événement majeur et inaugure une campagne de désobéissance civile qui va mener à l’indépendance de l’Inde en 1947. L’Inde devient indépendante en 1947 après une partition douloureuse entre musulmans et hindous. Le père de la nation indienne est assassiné le 30 janvier 1948 par un extrémiste. Ses funérailles mobilisent des dizaines de millions d’Indiens.

Dans le monde entier, hommage est rendu à cette figure historique majeure du 20e siècle. Quand on voit ce qui se passe actuellement entre la Russie et l’Ukraine, le respect de certains principes de base prônés par le Mahatma Gandhi est plus que jamais d’actualité.

Gandhi Day : la philosophie de la non-violence célébrée ce 2 octobre

Related Posts

1 of 2,126