ActualitésFeatured

GAFI : un an déjà depuis que Maurice est sorti de la liste grise

Cela fait déjà un an que Maurice est sorti de la liste grise du GAFI. En effet, le 21 octobre 2021 est la date qui a marqué la nation mauricienne et le secteur des services financiers en particulier. Ce jour-là, la décision tant attendue du Groupe d’action financière (GAFI) de retirer Maurice de sa liste de nations faisant l’objet d’une surveillance accrue, appelée “liste grise”, est tombée.

Cette décision était de bon augure puisqu’elle a entraîné le retrait automatique de notre pays de la “liste noire” de l’Union européenne et de la liste des “pays tiers à haut risque” du Royaume-Uni. Les efforts et l’endurance de toute la nation doivent être soulignés dans ce cas, en particulier ceux du Premier ministre, Pravind Jugnauth, et de son gouvernement.

Ces efforts symbolisent la résilience et la volonté nécessaires pour laver le nom de Maurice auprès des institutions internationales. À bien des égards, notre traversée de 20 mois dans la “zone noire” du GAFI a été un “cadeau déguisé”, et nous avons vécu cette expérience et tirer des leçons cruciales au sujet de la “non-conformité”.

Pour rappel, l’histoire pénible de cette traversée a commencé en 2018, lorsque le Groupe de lutte contre le blanchiment d’argent en Afrique orientale et australe (ESSAMLG), le comité représentatif du GAFI pour la région africaine, a signalé une longue liste d’insuffisances de conformités techniques pour la juridiction mauricienne dans son rapport d’évaluation mutuelle (MER 2018). En effet, il était dit que Maurice n’avait pas respecté les 40 recommandations du GAFI en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Maurice avait donc été placée sur la “liste grise” du GAFI en février 2020

Le mois d’octobre 2021 a été intéressant pour diverses raisons. La réouverture de nos frontières, après la levée des restrictions sanitaires, a été de bon augure pour notre économie en général, et en particulier pour nos secteurs de l’hôtellerie et du tourisme. Le rapport tant attendu du PRB, la quantité massive d’infrastructures en cours de construction sur toute l’île et les flux d’argent dans l’économie sont autant de facteurs positifs qui ouvrent la voie à la croissance économique et à la durabilité.

Il est temps de renforcer notre force d’âme et d’utiliser notre expérience des “jours sombres” comme un tremplin pour un avenir meilleur. Wazaa FM vous propose d’autres sujets sur cette épisode important vécu par nos services financiers.

GAFI : un an déjà depuis que Maurice est sorti de la liste grise

Related Posts

1 of 2,150