Actualités

Fonction publique: la présence d’un “skeleton staff” réclamée au sein des ministères et départements

La présence d’un “skeleton staff” est réclamée au sein de tous les ministères et les départements gouvernementaux en vue d’assurer une continuité opérationnelle minimale des services dans la fonction publique. C’est ce qui ressort d’une lettre en date du 31 mars 2021 du  secrétaire de cabinet et chef de la fonction publique N.K Ballah, adressée à tous les Supervising Officers in charge of Ministries/Departments. Cela en faisant référence à la lettre circulaire en date du 9 mars 2021, émise par son bureau.

“Il a été décidé que les dispositions existantes visant à assurer une continuité minimale des activités dans le service public devraient être maintenues jusqu’à nouvel ordre”, écrit N.K Ballah dans sa lettre lettre. “Dans ce contexte, les agents de supervision sont priés de veiller à ce que, quotidiennement, un personnel restreint soit physiquement présent au bureau pour fournir un service minimum à nos partenaires et pour soutenir les efforts actuels du gouvernement pour lutter contre la propagation du COVID. 19”, ajoute-t-il.

En revanche, le Secretary to Cabinet and Head of the Civil Service consent que les fonctionnaires, résidant dans les limites des zones rouges et travaillant en dehors de ces zones devraient travailler de chez eux dans la mesure du possible et, ceux résidant en dehors des limites des zones rouges et travaillant à l’intérieur de ces zones devraient travailler à domicile (Work from home”) dans la mesure du possible.

Par ailleurs, Nayen Koomar BALLAH maintient que les autres agents publics devraient également, dans la mesure du possible, “être autorisés à travailler à domicile conformément au Protocole sur le travail à domicile adopté par le gouvernement le 19 mars 2021 et détaillé dans la circulaire n ° 14 de 2021”, publiée par le ministère de la fonction publique, des réformes administratives et institutionnelles.

Plus loin dans la lettre circulaire, le Secretary to Cabinet and Head of the Civil Service demance à tous les Supervising Officers concernés de “porter le contenu de cette circulaire à l’attention de toutes les autorités locales / organismes parapublics / entreprises d’État” relevant de leurs compétences. Il dit compter sur la collaboration et le soutien de tous les responsables et de tout un chacun.

Fonction publique: la présence d’un “skeleton staff” réclamée au sein des ministères et départements

 

 

 

Related Posts

1 of 1,680