Actualités

Drogue: l’overdose vue par des travailleurs sociaux

En ce mardi 31 août, nous célébrons la Journée internationale de Sensibilisation sur les Overdoses.

À Maurice, malgré un combat inlassablement mené contre le fléau de la drogue par les autorités concernées, plusieurs jeunes ont succombé à l’overdose.

Pourquoi cette décadence ?

Le président de l’Association des Travailleurs Sociaux de l’île Maurice, Ally Lazer, estime qu’il faut revoir nos lois et par extension, également les sentences contre les trafiquants.

« Un vendeur de drogue est un criminel en série qui commet des crimes avec préméditation. On n’a, jusqu’ici jamais encore dénombré la quantité exacte des cas d’overdose dans notre pays. La plupart des décès liés aux surdoses sont signalés comme ayant été causés par un œdème pulmonaire  », a martelé Ally Lazer.

Quant à Sam Lauthan, travailleur social et assesseur de la Commission d’Enquête sur la Drogue, il a avancé plusieurs scénarios comme étant à l’origine des cas d’overdose à Maurice. .

Sam Lauthan explique que les cas de surdosage dépendent de la drogue utilisée ou injectée. Si jamais un toxicomane qui a momentanément arrêté la consommation de drogues rechute, il a de fortes chances de recourir à une overdose.

« Il faut comprendre qu’une fois qu’un toxicomane subit un programme de désintoxication, son seuil de tolérance vis-à-vis le produit qu’il consomme, devient nul. Le mélange de psychotropes avec des combinaisons de plusieurs produits ou médicaments peut entraîner la mort  », a souligné  Sam Lauthan.

Drogue: l’overdose vue par des travailleurs sociaux

Related Posts

1 of 1,693