ActualitésFeatured

Divali : les maisons mauriciennes seront éclairées en ce 24 octobre

Divali, fête de la lumière, est symbole de prospérité, partage et fraternité. Ce lundi 24, Divali allumera, une nouvelle fois, les maisons mauriciennes, de même que divers immeubles et, bien entendu, les « mandir » (temple), soit des lieux de prières et de recueillement.

Le triomphe de la lumière sur l’obscurité se célèbre traditionnellement en famille et s’exprime, ainsi, par le biais des « diya» (des lampes de terre) qui éclairent les nuits. Le nettoyage des maisons et des commerces se font juste avant. L’esprit de la fête se traduit aussi via les succulents gâteaux, comme les gulab jamun, barfee, mesoor, jalebi et les traditionnelles gato patate, qui figurent en tête de liste des confiseries à distribuer aux proches, parents, amis et voisins.

Divali a une signification hautement symbolique pour les hindous ; la nouvelle lune (Amavasya) pendant laquelle le festival est célébré, se transforme en quelque sorte en pleine lune (purnima) sous l’effet des lumières des nombreuses lampes à huile allumées cette nuit-là. De ce fait, la lumière prend le dessus sur les ténèbres ; tout comme la connaissance sur l’ignorance.

Les origines de Divali sont incertaines. Mais certains soutiennent qu’elle remonte à l’Inde ancienne, et était probablement, alors, liée à la fête des moissons. On dit aussi que le festival commémore le retour du dieu Ram après ses 14 ans d’exil. Quand il revint dans son royaume, les sujets de Ram lui montrèrent leur joie en éclairant la ville avec des milliers de lampes.

D’autres pensent que Divali célèbre le mariage de Lakshmi avec le dieu Vishnu. En Inde, au nord et au sud, des dessins géométriques, appelés « Rangolis», sont exécutés devant la porte des foyers ou des lieux de travail pour accueillir Lakshmi, la déesse de la prospérité.

Divali : les maisons mauriciennes seront éclairées en ce 24 octobre

Related Posts

1 of 2,119