Actualités

Disparition : ils fuient pour ne pas être déportés ; quatre travailleurs étrangers manquent à l’appel en ce début d’année

Quatre travailleurs étrangers, d’origine bangladaise et indienne, manquent à l’appel en ce début d’année. Les cas ont été rapportés par leurs employeurs respectifs à la police, cette semaine.

Tout porte à croire qu’ils ont pris la poudre d’escampette pour éviter d’être rapatriés dans leur pays car leur contrat de travail prend fin en 2022, soit près de trois ans après leur arrivé à Maurice.

Ils sont, un dénommé Lallchand, âgé de 33 ans. Arrivé à Maurice en 2019, l’homme résidait dans un dortoir situé à Gobin Lane, Terre Rouge. Bapari Helal, 40 ans et Ali Hajrat, 38 ans. Tous deux partageaient un dortoir situé à Bois Marchand. Et, enfin, Yedukondalu Kamju, 41 ans, de Triolet.

A ce stade, les autorités mettent tout en œuvre pour tenter de les retrouver. Leurs photos et pièces d’identités ont déjà été envoyés aux départements de police concernés.

Disparition : ils fuient pour ne pas être déportés ; quatre travailleurs étrangers manquent à l’appel en ce début d’année

Related Posts

1 of 1,674