Disparition : deux Bangladais supplémentaires manquent à l’appel

Il semblerait que la « disparition subite », si ce n’est des fugues, de travailleurs Bangladais augmente de façon drastique à Maurice.

Davantage de cas sont rapportés à la police chaque semaine, mais les choses ne semblent pas s’améliorer. Rien que pour celle écoulée, au moins cinq cas ont été rapportés et les deux plus récents à Terre Rouge et Triolet.

Hosan Mosharaf, 31 ans, et Sobhan Abdus, 27 ans, ne donnent plus signe de vie à leur employeur respectif depuis mercredi.

Si auparavant, ils désertaient pour éviter la déportation une fois leur contrat de travail arrivé à terme, désormais, même ceux qui viennent tout juste de fouler le territoire commencent à déserter. À l’instar du premier nommé qui est arrivé à Maurice en février dernier pour une période de trois ans. Il était en poste dans une usine de textile.

Disparition : deux bangladais supplémentaires manquent à l’appel

Exit mobile version