ActualitésFeatured

COVID-19 dans le monde : 32 athlètes en isolement au village olympique de Pékin

Plus de 30 athlètes participant aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin sont placés dans des centres d’isolement après avoir été testés positifs au coronavirus, ont annoncé les organisateurs mardi. Le séjour moyen dans ces établissements est de sept jours.

L’annonce du nombre d’athlètes dans les installations d’isolement a fait suite aux plaintes de certains athlètes et de leurs équipes concernant la nourriture non comestible, les chambres sales et le manque d’équipement d’entraînement et de connexion Internet. Les organisateurs ont reconnu qu’il s’agissait déjà d’une situation difficile pour les athlètes, qui risquent de ne pas pouvoir concourir après des années d’entraînement et ont déclaré qu’ils s’efforçaient de résoudre rapidement tout problème.

Pour éviter la propagation de la COVID-19, l’organisation demande à toutes les personnes se trouvant dans la “bulle olympique” de se soumettre à un test PCR quotidien. Les personnes, dont le test est positif, sont placées dans un centre d’isolement jusqu’à ce qu’elles soient libérées après un test négatif. Les personnes, dont le test est toujours positif peuvent demander un réexamen de leur cas par un comité médical.

Les organisateurs s’attendent à ce que le nombre de cas positifs diminue au fur et à mesure que les arrivées dans la bulle olympique diminuent, car les protocoles de dépistage sont conçus pour détecter les cas à un stade précoce et empêcher leur propagation.

Jusqu’à présent, 393 cas positifs ont été détectés à l’intérieur de la bulle olympique à Pékin. Outre les athlètes, ce chiffre comprend les reporters, les fonctionnaires des délégations et autres. À noter qu’un peu plus d’un millier de personnes sont entrées en Chine pour les Jeux.

COVID-19 dans le monde : 32 athlètes en isolement au village olympique de Pékin

Related Posts

1 of 2,313