Actualités

Changement climatique : “132 millions de personnes dans le monde pourraient basculer dans l’extrême pauvreté d’ici 2030”, prévient Padayachy

Maurice accueille actuellement la conférence économique africaine 2022 (CEA) du 9 au 11 décembre. Invité à prendre la parole, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, a mis l’accent sur le besoin de s’unir face aux défis globaux, dont le changement climatique. « Ensemble, regardons dans la même direction », a-t-il lancé.

Avant d’ajouter que ” Nous devons tous nous mobiliser et nous accorder pour obtenir plus de financement et plus de capacités avec l’appui de nos partenaires multilatéraux tels que la Banque africaine de développement, le PNUD, l’UNECA ou encore la Banque Mondiale.”

Au cas contraire, le grand Argentier a prévenu que 132 millions de personnes dans le monde pourraient basculer dans l’extrême pauvreté, en raison du changement climatique, d’ici 2030.
Selon lui, le continent africain n’a d’autre choix que de renforcer sa résilience face au changement climatique. Pour atteindre ses objectifs de développement, Renganaden Padayachy a parlé de l’importance de la résilience sociale et infrastructurelle.

Le gouvernement de Pravind Jugnauth, a-t-il souligné, “a fait de la question climatique non pas une limite à son action mais un levier d’accélération de croissance économique et progrès social.” Avant d’ajouter que Maurice, en tant que l’un des premiers pays au monde à avoir ratifié l’Accord de Paris, “s’est donnée comme objectif d’atteindre 60% d’énergie renouvelables d’ici 2030.”
De ce fait, pour y parvenir, Maurice se dote actuellement d’un cadre réglementaire pour l’émission d’obligations souveraines vertes, bleues et sociales.

Changement climatique : “132 millions de personnes dans le monde pourraient basculer dans l’extrême pauvreté d’ici 2030”, prévient Padayachy

Related Posts

1 of 1,860