Actualités

Cannabis médical : une formation en ligne de l’extérieur et un certificat pour la prescription aux patients

Le cannabis médical sera servi pour des patients qui souffrent du cancer et des douleurs après des traitements la chimiothérapie et la physiothérapie.

Le Dangerous Drugs Amendment Bill, voté à l’Assemblée nationale, le 22 octobre 2022, traite de l’utilisation du cannabis médical dans les hôpitaux. Cette mesure sera implémentée au cours des prochains mois, notamment à l’hôpital Victoria. L’objectif principal est d’amender la loi sur les drogues dures afin de mettre en place les recommandations de la Commission d’enquête sur le trafic de stupéfiants.

“Le cannabis médical aidera à soigner les maladies telles que l’épilepsie et la sclérose en plaque entre autres”. C’est qu’a fait ressortir le consultant psychiatre et addictologue de l’hôpital Brown Sequard, Dr Anil Jhugroo. Le médecin a constaté les bienfaits de l’usage du cannabis médical sur des patients sous traitement pour le cancer. Cela sera bénéfique pour les patients qui souffrent de malaises ou encore de douleurs après les séances de chimiothérapie.

“Si ces problèmes de santé persistent après la chimiothérapie et la physiothérapie, ou si un patient est sujet à des crises épileptiques, une dose de cannabis médical sera préconisée”, a encore souligné Anil Jhugroo.

Cependant, les personnes qui auront besoin de cannabis médical devront convaincre un board. Le Medical Cannabis Therapeutic Committee sera mis en place pour suivre ces procédures. Les médecins qui prescriront le cannabis médical devront au préalable recevoir une formation, qui se tiendra en ligne. Ils devront aussi disposer d’un certificat qui leur donnera le droit de prescrire ce remède. L’usage sera rigoureusement contrôlé et seuls les spécialistes reconnus et accrédités pourront prescrire le cannabis médical.

Cannabis médical : une formation en ligne de l’extérieur et un certificat pour la prescription aux patients

Related Posts

1 of 1,860