ActualitésFeatured

Belle-Mare : le déploiement des opérateurs de taxi non équitable

Le déploiement des opérateurs de taxi qui étaient affectés à l’hôtel Lux Belle-Mare dans d’autres hôtels de la région cause des remous.

Certains chauffeurs de taxi ne voient pas d’un bon œil que certains de leur confrère se vienne s’ajouter à leur espace d’opération.

Selon nos informations, ils estiment que l’autorité concernée n’a pas entamé un « survey » comme il se doit.

Certains hôtels ont eu cinq opérateurs de taxi additionnels qui, de ce fait, créé un manque à gagner sur le nombre de trajets, surtout dans une situation où l’industrie touristique ne tourne pas à plein régime.
De son côté, le président de la « Federation of hotels taxi associations, » Ved Prakash Ramjeetun soutient que le gouvernement a fait de son mieux pour trouver une solution, mais que l’autorité concernée n’a pas fait le déploiement des taxis d’une façon équitable.

« Avec le nombre d’hôtels qui se situe dans l’est, ces 28 opérateurs de taxi auraient pu être déployés d’une façon équitable. Cela aurait pu résoudre ce problème en attendant que l’hôtel Lux reprenne ses activités. Vu que les opérateurs de taxi contribuent pour le fond de pension, soit à la Contribution Sociale Généralisée, j’ai fait une demande aux autorités concernées pour un soutien financier pour ces opérateurs de taxi en difficulté ».

Notons qu’après l’incendie à l’hôtel Lux à Belle-Mare, les autorités concernées ont dû trouver une solution rapide pour que les 28 opérateurs de taxi ne se retrouvent pas au chômage technique.

Belle-Mare : le déploiement des opérateurs de taxi non équitable

Related Posts