Au PTr : Quand Daneshwar Damry irrite et fait des jaloux

Entre irritation et jalousie, il est difficile d’affirmer lequel de ces sentiments pèse plus lourd sur la balance, si ce n’est les deux, à l’égard de Daneshwar Damry au sein du Parti travailliste (PTr). « Pourquoi l’homme dérange-t-il autant ? », se demande une aile du parti.

Il n’est un secret pour personne que le leader du PTr, Navin Ramgoolam, s’est rapproché davantage du jeune businessman, surtout depuis qu’il a accompagné ce dernier jusqu’en Inde, alors qu’il était atteint de la Covid-19. Ses selfies et clichés publiés lors de ce voyage en témoignent.

L’ancien Premier ministre a avoué, lui-même, que son compagnon de voyage n’a pas hésité une seconde à le suivre dans la Grande péninsule, et ce jusqu’à son rétablissement.

Cependant, depuis un moment, certains signaux – qui ne trompent pas – laissent penser qu’une aile du parti est de plus en plus mal vu par les anciens. Il s’agit des jeunes membres du parti, la nouvelle aile connue également comme la Gen-Next. Les peaux de banane, dit-on, pleuvent à chaque pas qu’ils font, si ce n’est les crocs en jambe.

Le dernier qui en a fait les frais n’est autre que le nouveau « Blue-eyed Boy » du leader, le jeune Damry, qui a dû faire face à des critiques… pour n’avoir pas convié celui qu’on appelle le « Roi de l’Est », en l’occurrence Anil Baichoo, à une réunion nocturne dans la circonscription, Flacq – Bon Accueil.

Or, certains prétendent que Damry y était lui-même présent en tant qu’invité à la réunion. « Organisateurs ki finn lance invitation pas Damry. Ena ki p zalou sirma », fait comprendre une de nos sources. D’autres, irrités par cette situation, affirment qu’il aurait fait exprès et qu’il ne serait pas à son « premier oubli », ajoutant même qu’il aurait eu la « grosse tête ».

Faute de réprimande de la direction à ce jour, la vieille garde a ainsi décidé de l’avoir à l’œil. A suivre…

Au PTr : Quand Daneshwar Damry irrite et fait des jaloux

Exit mobile version