Actualités

AML/CFT : Mahen Seeruttun réitère la volonté du gouvernement de rehausser le niveau d’efficacité des systèmes du pays

Le ministre des Services Financiers et de la Bonne Gouvernance, Mahen Seeruttun a participé à un atelier de travail intitulé ” compliance with international and EU requirements concerning FATF Recommandation 8″, ce matin à l’hôtel Le Méridien, Pointe aux Piments.

D’emblée le ministre de tutelle a fait mention que Maurice a bénéficié des programmes en matière d’investigations financières, et plus particulièrement pour le rehaussement du niveau de détection des transactions suspectes.

Mahen Seeruttun s’est réjoui que le gouvernement a pris les mesures qui s’imposent dans le combat contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Il a souligné que ” ces combats demeurent toujours les priorités du gouvernement”. Mahen Seeruttun a précisé que depuis que Maurice s’est retiré de la liste grise de la FAFT, en septembre 2021, des formations et des sessions de travail y sont organisées.

Dans ce contexte, il a réaffirmé l’engagement de travailler en étroite collaboration avec ESAAMLG en vue améliorer davantage le système AML/CFT (Anti-Money Laundering/ Combating the Financing of Terrorism).

Néanmoins, il a déploré qu’il existe toujours des individus ou des organisations qui s’adonnent à des pratiques douteuses du blanchiment d’argent. Mais, il a rassuré que le gouvernement ne fait pas de compromis dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

” L’approche de ‘tick-the-box’ n’est plus acceptable si nous voulons démontrer l’efficacité dans la surveillance et être en ligne avec les mesures du AML/CFT”, a-t-il souligné.

AML/CFT : Mahen Seeruttun réitère la volonté du gouvernement de rehausser le niveau d’efficacité des systèmes du pays

Related Posts

1 of 1,847