ActualitésFeatured

Affaire Kistnen – Maneesh Gobin : « La justice doit se faire. Mais il y a une manière de procéder ! »

L’Attorney General, Maneesh Gobin, a rencontré la presse ce lundi 17 octobre pour donner les raisons derrière la publication d’un communiqué, suivant la diffusion d’un document relatif à l’enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen.

« Personne au sein du gouvernement ne veut qu’il ait de ‘Cover up’. S’il y a quelqu’un qui a fauté, il faut prendre des actions. La justice doit se faire. Mais ce n’est pas une manière de procéder ! », a-t-il lancé. Avant d’ajouter que « s’il y a un procès, il se fera en cour et non par les médias ». Il dit souhaiter que les coupables soient retrouvés le plus vite possible.

Mais il faut, selon lui, essayer de comprendre comment ce document s’est retrouvé dans le domaine public. Maneesh Gobin dit détenir des informations sur deux enquêtes qui ont été initiées par la police et l’ICAC pour faire la lumière sur la mort de Kistnen. « Quand les « findings » de l’enquête judiciaire se retrouvent dans le domaine public, cela porte définitivement préjudice à une enquête de nature criminel », a-t-il souligné.

L’attorney General dénonce, néanmoins, la tentative de certains qui essayent de marquer des points politique en utilisant les circonstances de la mort de Soopramanien Kistnen. C’est le timing qui interpelle le membre du gouvernement. Pourquoi revenir sur cette affaire ? Coïncide-t-elle avec la rentrée parlementaire ? se demande-t-il.

Par ailleurs, comme dans le communiqué, l’Attorney General a réitéré sa volonté de rencontrer le Chef Juge afin de déterminer si le Judicial and Legal Service Commission pourrait prendre des actions qui s’imposent au cas où il y aurait un manque d’éthique et une faute professionnelle de quelconque officiel.

Affaire Kistnen – Maneesh Gobin : « La justice doit se faire. Mais il y a une manière de procéder ! »

Related Posts

1 of 2,119