Actualités

Affaire #DibwaGate : Une première claque pour Roshi Bhadain ce jeudi

Alors que l’affaire DibwaGate a été renvoyée au 21 janvier, Roshi Bhadain a subi en même temps un premier revers, synonyme de claque, quant à la question se rapportant à la crédibilité du témoin principal dans cette affaire, à savoir Joseph Perrine.
Dans un « ruling » rendu en début d’après-midi, la magistrate Bibi Azna Bholah a insisté sur le fait que la défense, qui est assurée par l’accusé Bhadain, ne peut questionner la crédibilité du témoin principal et que, à contrario, cela devrait se faire pendant le procès.
C’est lorsque Joseph Perrine déposera et son témoignage sera évalué et pesé de manière appropriée que le tribunal pourra déterminer la culpabilité de la partie accusée. Il n’est un secret pour personne que Roshi Bhadain a déclaré sur la place publique l’absence de crédibilité du témoin Perrine en le traitant de mots que nous ne reproduiront pas ici.
Cette question a ainsi émergé lors de la séance du jeudi 23 décembre lorsque Roshi Bhadain a contre-interrogé l’ASP Goorah, principal enquêteur dans cette affaire. La poursuite avait objecté à une des questions de Roshi Bhadain en arguant que les débats ne pouvaient porter sur la crédibilité du témoin, alors que le procès intenté porte sur une accusation provisoire basée sur des soupçons dites « raisonnables » d’avoir commis une infraction pénale.
La charge qui pèse sur Bhadain est « conspiracy to commit larceny » et le procès se poursuivra donc le 21 janvier prochain, la magistrate estimant que « It is not the duty of this Court to go on the merits and to identify the weaknesses in the evidence of a witness and thereby to assess his credibility. The Court therefore rules that the question of the applicant cannot be allowed. »
Affaire #DibwaGate : Une première claque pour Roshi Bhadain ce jeudi

Related Posts

1 of 1,696