Actualités

Affaire Bruneau Laurette : une des charges rayée contre l’activiste

Bruneau Laurette a comparu, de nouveau, devant le Tribunal de Moka, ce lundi 28 novembre. Nous retenons que la charge provisoire de possession de drogue synthétique contre l’accusé a été rayée à la demande du prosecutor en cour. En revanche, les charges de possession de Haschisch et d’armes à feu sont toutefois maintenues.

Me Mohamed a insisté pour poser d’autres questions par rapport à la drogue synthétique. L’avocat s’est même montré visiblement irrité au sujet des réponses reçues. Ce à quoi, la Magistrate lui a rappelé à l’ordre à plusieurs reprises. Elle lui a également demandé maintes fois, ” Please calm down”. A la fin de la séance, l’homme de loi a dû s’excuser au Tribunal pour avoir, d’un ton remonté, réclamer au prosecutor de d’asseoir et de ne pas l’interrompre.

Pour sa part, L’ASP Ghoorah a donné l’assurance qu’une fois le moment venu, les preuves émanant du FSL, seront confrontées au suspect. Il a donné l’assurance que l’enquête se déroule en toute transparence.

Si la semaine dernière, son homme de loi, Me Shakeel Mohamed, a fait part de l’intention de Bruneau Laurette de ne plus participer aux déroulés de l’enquête, il aurait changé de langage aujourd’hui. En effet, il a confirmé que son client participera, ce lundi 28 novembre, à une reconstitution des faits à son domicile à Petit Verger, Saint Pierre.

A noter que l’activiste devra retourner en cour le vendredi 2 décembre. Il sera question de la radiation des charges portées contre lui. Le jugement concernant sa remise en liberté sera prononcé le lundi 7 décembre. Pour rappel, Bruneau Laurette a été intercepté par les éléments de la Special Striking Team dans l’après-midi du 4 novembre, à son domicile, Petit Verger. Plus de Rs 230 millions de Haschisch ont été saisies lors de la perquisition.

Related Posts

1 of 1,839