Actualités

Affaire Bruneau Laurette : trop tôt pour parler de la radiation des charges, selon la Poursuite

Bruneau Laurette, toujours escorté par les membres du GIPM, est de retour en cour ce lundi 5 décembre. La motion pour la radiation des charges provisoires retenues contre lui sont débattues actuellement devant la Magistrate, Jade Ngan Chai King.

Le mot “alleged” dans la motion avancée par Me Shakeel Mohamed, l’avocat de Bruneau Laurette, est le point de la discorde soulignée par Me Roshan Santokhee, représentant de la poursuite.

Selon lui, la Cour ne peut pas rendre un jugement sur la radiation des charges dans cette affaire alors que l’enquête est toujours au stade préliminaire. Il est encore trop tôt, a-t-il fait remarquer. ” There is nothing which shows that there has been a failure of the police to disclose the evidence of the enquiry”, a-t-il souligné.

De son côté, la défense a argué que, selon la constitution, il ne peut y avoir de ‘’administrative detention”. Les débats se poursuivent. Une décision est attendue durant la journée pour savoir si les charges provisoires retenues contre Bruneau Laurette vont être rayées ou pas.

Pour rappel, Bruneau Laurette a été intercepté par les éléments de la Special Striking Team dans l’après-midi du 4 novembre, à son domicile, Petit Verger, St-Pierre. Plus de Rs 230 millions de Haschisch ont été saisies lors de la perquisition.

Affaire Bruneau Laurette : trop tôt pour parler de la radiation des charges, selon la Poursuite

Related Posts

1 of 1,860