Actualités

Abolition de l’esclavage : Un tournant dans notre histoire

Ce 1er février 2023, Maurice célèbre les 188 ans de l’abolition de l’esclavage. Alors que le pays s’apprête à célébrer les 55 ans de son indépendance, il est aussi bon de se souvenir de cette autre date phare de l’histoire de notre IIe, construite, comme beaucoup d’autres colonies, sur la force et la souffrance des hommes arrachés à leurs terres natales et soumis aux pires sévices.

En 1835, les Britanniques votent une loi qui abolit l’esclavage. Cette loi fait suite au Slavery Abolition Act de 1833. Il faut savoir que de 1723 à 1835, l’esclavage était légal à Maurice. A la date du 1er février 1835, l’histoire prend un nouveau tournant avec l’abolition de l’esclavage. Plus de 70 % de la population de Maurice devenaient ainsi libres et égaux en droit comme tous les autres habitants du pays, c’est-à-dire les colons.

Pour rappel, c’est avec l’adoption du Code Noir dans les Mascareignes qui favorisa une grande arrivée d’esclaves, provenant majoritairement de Madagascar et de l’Afrique orientale. En 1767, la population de Maurice est estimée à 20 000, dont 15 000 esclaves. C’est notamment pour répondre aux besoins de la nouvelle exploitation de la canne à sucre, que les esclaves sont importés en masse.

En 1810, les Anglais conquirent l’île Maurice. Après la loi de 1833, les colons décidèrent d’une mise en application graduelle de la loi afin de ne pas provoquer de grands bouleversements dans les plantations cannières. C’est ainsi qu’à Maurice, la loi est devenue une réalité seulement le 1er février 1835. Mais les Anglais ont eu le temps de mettre au point un autre système, avec notamment l’arrivée, dès 1834, le 2 novembre exactement, de 39 immigrés indiens à Maurice. Ce qui a constitué la première étape de l’immigration indienne qui va durer 90 ans.

Abolition de l’esclavage : Un tournant dans notre histoire

Related Posts

1 of 2,023