A Chennai: Il place des caméras pour filmer ses locataires…

A Chennai: Il place des caméras pour filmer ses locataires…
A. Sampath Raj est âgé de 48 ans et est diplômé en ingénierie

Sampath, un gradué, est venu à Adambakkam Chennai, pour réussir dans l’immobilier. Ayant échoué dans les affaires, il loue une maison et l’a converti en pensionnat. Rien de mauvais sauf qu’il a installé plusieurs caméras…pour filmer ses locataires.

A. Sampath Raj est âgé de 48 ans. Il est marié et père de deux enfants. Diplômé en ingénierie, l’homme a fait de grosses pertes et il a donc tenté de sortir la tête de l’eau en louant une maison qu’il a convertie en pensionnat. En novembre, il publie une annonce sur les réseaux sociaux et cible surtout les femmes. Après une première cliente, six femmes ont suivi et ont loué trois chambres au sein du pensionnat pour Rs 7000. Reste que l’ingénieur est rusé. Il a placé des caméras cachées dans plusieurs endroits, dont certains avec des ‘capteurs’ dans les salles de bain. Selon la police, il a effectué un travail méticuleux pour que personne ne puisse repérer les gadgets. Une des caméras saisies par la police peut rester en ‘standby mode’ pendant de 500 heures, mais commence à capter les images dès qu’il y a le moindre bruit. Les autres caméras étaient soit dans les ampoules, dans des sockets électriques ou dans des meubles.

Et lorsque le besoin de recadrer les caméras se faisait sentir, il explique aux locataires qu’il a des travaux de réparation à effectuer dans la chambre. Il disposerait aussi d’une deuxième clé et une fois les locataires absentes, ils viennent récupérer les cartes mémoires pour transférer les données sur son ordinateur. Tous les gadgets ont été saisis par la police et A. Sampath Raj  risque une grosse peine.

Le jeu de Sampath n’aurait pas été connu si un des gadgets installés dans les salles de bain n’était pas tombé sur une dame.

A Chennai: Il place des caméras pour filmer ses locataires…