Victime d’une sauvage agression : ses dernières paroles avant de mourir… 

- Advertisement -

Mahazir Mohamudally, un habitant de Camp Chapelon, Pailles a rendu l’âme à l’unité de soins intensifs de l’hôpital Jeetoo dans la nuit de samedi à dimanche. Cet habitant de Camp Chapelon Pailles, âgé de 44 ans, y avait été admis après avoir été victime d’une agression, le 14 février.

Il portait des blessures à la tête et au visage. Le quadragénaire qui saignait abondamment n’était pas en mesure de donner des détails précis au sujet de son agression. « Mo pa koné ki sanla finn batt mwa», a-t-il dit aux membres du personnel soignant. Ce sont ses dernières paroles avant de rendre l’âme six jours après.

Une autopsie pratiquée dans la soirée d’hier, dimanche 20 février par le Dr Maxwell Monvoisin, Principal Police Medical Officer a attribué le décès à des blessures intracrâniennes.

Victime d’une sauvage agression : ses dernières paroles avant de mourir… 

Advertisements
Contact us
- Advertisement -
Advertisements
- Advertisement -
- Advertisement -
Advertisements

Les derniers articles