Hippisme-Produits prohibés : Jean Michel Henry trouvé coupable

- Advertisement -

L’enquête concernant l’affaire des cinq chevaux testés positifs à des produits prohibés lors de la 17ème journée des courses hippiques, s’est poursuivie, hier, jeudi 9 septembre avec l’audition de Jean Michel Henry.
Bien que l’entraineur ait plaidé non coupable les commissaires des courses estiment, eux, l’inverse.
Cette affaire concerne cinq chevaux, qui sous la garde de Jean Michel Henry avaient été testés positifs, le samedi 21 août dernier, à la Betamethasone, qui selon les règlements, est substance prohibée.
King’s Story, Fort Mchenry, Rochester, y avaient été testés positifs tandis que Do Or Dare et Choir of Angels, avaient, pour leur part, été testés positifs à la Betamethasone et au Triamcinolone Acetonide.
Le présumé accusé ayant réfuté les allégations qui ont été portés contre lui, l’affaire a ainsi été ajournée dans le but de décider de la marche à suivre.
Rappelons que ce jour-là, Jean Michel Henry avait, lui-même, annoncé par le biais d’un communiqué le retrait des cinq chevaux de la journée de course.
Il avait précisé que les chevaux avaient reçu leur traitement habituel deux jours avant ladite journée et qu’en temps normal, les chevaux éliminent naturellement les produits utilisés, mais, qu’il arrivait, comme dans ce présent cas, qu’ils ne le fassent pas.
Selon lui, les soins avaient été prodigués par le vétérinaire de l’écurie et tous les traitements avaient été enregistrés dans le système de la MTC.

Hippisme-Produits prohibés : Jean Michel Henry trouvé coupable

Advertisements
Contact us
- Advertisement -
Advertisements
- Advertisement -
- Advertisement -
Advertisements

Les derniers articles