Pétition électorale circonscription No14 : «Nous étions sereins d’obtenir gain de cause »

- Advertisement -

La cour suprême a donné gain de cause, hier, lundi 30 août, aux trois élus de la circonscription No14 (Savanne/Rivière-Noire), en l’occurrence Alan Ganoo, Sandra Mayotte et Prakash Ramchurrun. Cela, suite à la pétition électorale logée par Ezra Jhuboo, candidat battu du Parti travailliste (PTr) lors des législatives 2019.

Prakash Ramchurrun, le candidat de l’Alliance Morisien qui avait devancé Ezra Jhuboo par 185 voix, nous a livré ses impressions après que le verdict soit tombé.

« Nous étions sereins d’obtenir gain de cause. Il ne faut pas oublier que le décompte des voix a été effectué tout comme les précédentes législatives. En 2014, Ezra Jhuboo avait été élu ensemble avec Alan Ganoo qui était son colistier, pourquoi il n’avait pas contesté, car le même système prévalait », a souligné le PPS Prakash Ramchurrun.

Ce dernier estime que c’était une défaite inattendue du candidat Ptr. Peut-être, c’est son leader, a-t-il indiqué, qui l’a poussé à déposer une pétition électorale comme argumentaire d’opacité sur l’usage du «computer room».

«Il y avait 30 salles de classes, où se déroulait le dépouillement des bulletins qui étaient sous les regards attentifs des agents de chaque parti politique. Ezra Jhuboo avait quitté le centre de dépouillement avant même la proclamation des résultats. Avec cette pétition électorale, c’est une perte de temps de faire le va-et-vient en cour et surtout pour le déclarant qui est un homme d’affaires», a confié Prakash Ramchurrun.

Pétition électorale circonscription No14 : «Nous étions sereins d’obtenir gain de cause »

- Advertisement -
Advertisements
- Advertisement -
- Advertisement -
Advertisements

Les derniers articles

Advertisements
Contact us